Publicité

NBA – « J’espère que LeBron James se présentera à la présidence des USA »

"LeBron est meilleur que l'année dernière"
Yahoo Sports (DR)

Depuis plusieurs semaines, LeBron James se montre très concerné par les prochaines élections présidentielles aux États-Unis. Pour une star de la ligue, il devrait même envisager de poser sa candidature pour la Maison Blanche à l’avenir.

Publicité

C’est dans ce genre de situations si tendues d’un point de vue social aux États-Unis, que l’on s’aperçoit pleinement de l’impact de LeBron James au-delà du basket. Cela fait désormais quelques mois que le King utilise sa voix pour des sujets bien éloignés de la balle orange, comme la pandémie du coronavirus ou la crise sur fond de racisme que traverse le pays de l’Oncle Sam.

Sur ce dernier point, il multiplie les prises de parole et d’initiatives, comme la fondation du collectif « More Than A Vote ». Celui-ci cherchera à éduquer les populations quant à l’importance du vote, notamment en vue des Présidentielles qui se profilent outre-Atlantique. Pour cela, LBJ pourra notamment compter sur l’aide de Draymond Green.

Publicité

L’intérieur de Golden State, qui partage le même agent que LeBron, se veut très admiratif de son adversaire de longue date ces dernières heures. Après avoir plaidé sa cause dans le débat du GOAT, il a poursuivi son intervention dans l’émission First Take en vantant ses mérites en-dehors des terrains.

Lire aussi | Le gros regret personnel que Draymond va vouloir réparer cette année

Les choses qu’il est parvenu à accomplir loin des parquets sont plus importantes. C’est grâce à elles qu’il mérite le plus grand respect selon moi. En tant que compétiteur, j’apprécie de jouer contre lui. Mais ce qu’il a fait loin des parquets… J’espère qu’un jour, il se présentera à la présidence des États-Unis.

Visiblement, si James venait à suivre de tels conseils à l’avenir, il récolterait au minimum le vote de Draymond. Car si l’on pouvait penser que les deux hommes ne s’appréciaient pas forcément avant ces diverses sorties, on réalise toute l’admiration qu’a le big man des Warriors pour le Chosen One.

Publicité




À seulement 35 ans, LeBron a encore du temps devant lui avant d’envisager une reconversion dans la politique. Quand on connait toutes les casquettes qu’il emprunte en-dehors des terrains, on ne l’imagine pas forcément viser le Bureau Ovale dès son départ en retraite. Cependant, une telle éventualité n’est pas à exclure dans un futur plus ou moins lointain, et sa candidature ne serait certainement pas prise à la légère par ses adversaires.

Publicité

Leader d’opinion dans la ligue, LeBron James pourrait-il à terme le devenir pour la société américaine toute entière ? C’est en tout cas la trajectoire que lui suggère d’emprunter Draymond Green.

En direct : toute l'actu NBA