NBA – Les Bulls auraient-ils pu remporter 8 titres de suite ? Un ancien adversaire répond cash

0

Que se serait-il passer si Michael Jordan ne s’était pas retiré des parquets entre 1993 et 1995 ? Les Bulls auraient-ils vu leur total de titres passer de 6 à 8 unités ? Un ancien adversaire a répondu à l’un des plus grands « what-ifs » de l’histoire avec un avis bien tranché.

Publicité

La décennie 1990 en NBA est avant tout associée aux Bulls, et à juste titre. Vainqueur de 6 trophées Larry O’Brien sur la période, Chicago a régné comme rarement une équipe l’avait fait sur une si longue durée dans l’histoire de la ligue. Mais un mystère demeure, et suggère que son hégémonie aurait pu être encore plus importante.

Auteure de deux three-peats entre 1991 et 1998, la troupe de Phil Jackson a laissé Houston accéder au titre en 1994 et 1995. Une passation de pouvoir temporaire que beaucoup justifient par la première retraite de Michael Jordan. Ces derniers sont par ailleurs nombreux à penser que la franchise de l’Illinois aurait pu enchainer 8 sacres, si leur star n’avait pas effectué cette parenthèse sur les terrains de baseball.

Dans l’émission First Take, Kenny Smith a été appelé à livrer son opinion sur ce fantasme populaire des fans de Chi-Town. L’ancien meneur des Rockets n’a pas fait dans la demi-mesure, et a démonté dans les règles de l’art cette idée. Pour lui, il était impossible que les Bulls soient sacrés champions en 1995.

Lire aussi | Un joueur des Hornets avoue ne rien connaitre du passé de Michael Jordan

Certes, Jordan portait le numéro 45 cette année-là, mais il était bien dans la ligue. Les gens ont tendance à oublier ça. Mais les Bulls étaient tout simplement trop petits. Ils n’avaient pas Horace Grant. Il était à Orlando. Dennis Rodman était encore à San Antonio. C’est pour ça qu’ils ont perdu contre le Magic d’Orlando.

Publicité

On leur aurait fait pareil. L’équipe contre laquelle ils ont perdu 4-2, on l’a sweepée. Ce n’était pas parce que Jordan n’était pas le meilleur joueur. C’est parce que ce n’était pas la meilleure équipe. Donc s’ils n’avaient pas gardé Horace Grant ou s’ils n’avaient pas amené Dennis Rodman avec Jordan, ils auraient manqué de taille à l’intérieur. Je ne pense pas qu’ils auraient gagné 8 titres de suite.

Avec un duo Tony Kukoc – Will Perdue en guise de base intérieure titulaire, Chicago n’a en effet rien pu faire face à Shaquille O’Neal et au Magic, et se serait retrouvée encore plus désemparée face à Hakeem Olajuwon. Néanmoins, le front office de la franchise se serait sûrement assuré d’offrir à Jordan une meilleure raquette s’il n’avait pas interrompu sa carrière.

Kenny Smith est donc dans le vrai quand il affirme que les Bulls ’95 n’avaient aucune chance face à Olajuwon et aux Rockets avec leur effectif de l’époque. Cependant, celui-ci n’aurait surement pas été le même si Jordan n’avait pas quitté la NBA deux ans plus tôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.