NBA – La grande force que Tacko Fall a perfectionné d’arrache-pied cette saison

Tacko Fall et Brad Stevens pendant un match des Celtics
DR

Tout le monde le savait au moment de sa signature chez les Celtics : Tacko Fall était un projet qui avait besoin d’énormément travailler pour s’imposer. C’est ce qu’il a fait tout au long de la saison en G League. Et avec le temps, il a même transformé l’une de ses faiblesses en grande force !

Publicité

De par son histoire, de par son profil, de par son jeu si particulier, les fans du monde entier se sont pris d’un amour inconditionnel pour Tacko Fall, et ce avant même ses premiers pas dans la ligue. Peu importe l’équipe que l’on supporte, on ne peut que souhaiter voir le géant sénégalais se faire une vraie place en NBA.

Mais le pivot n’était pas du tout prêt à s’imposer parmi l’élite cette saison. À sa sortie de la fac d’UCF, il présentait encore trop de lacunes, comme un indéniable manque de mobilité. S’il était capable de poser des problèmes offensivement à toutes les équipes grâce à sa taille, défensivement, il était malmené par les intérieurs capables d’écarter le jeu.

Publicité

Parce qu’ils comptent bien faire de lui un joueur utile en NBA, les coachs des Celtics et des Red Claws ont axé le travail de l’intérieur là-dessus tout au long de la saison. Avec sa taille, Tacko Fall doit devenir une terreur dans les raquettes, mais aussi un peu plus au large. Et visiblement le pivot a parfaitement appliqué ce qu’il a appris, puisqu’il a été élu dans le premier 5 défensif de la saison en G League.

Alors que l’exigence défensive est devenue plus élevée et plus compliquée chez les pros, Tacko Fall a paradoxalement décidé de simplifier son approche. Plus question de tergiverser, il est revenu à l’essence même de ce qu’est la défense, ce qui lui a permis de passer un cap. Il raconte pour The Athletic.

Publicité

La défense c’est avant tout deux choses : de l’envie, et de la compréhension. Sur le pick-and-roll, j’ai vraiment travaillé pour apprendre à me placer de façon à pouvoir défendre sur deux joueurs en même temps. J’ai appris à mieux me servir de ma taille, et maintenant les choses se font naturellement. Quand je joue, je n’ai même plus à réfléchir.

Lire aussi | Les deux domaines dans lesquels Tacko Fall serait devenu un monstre

Je pense que la perception que les gens se font des grands joueurs m’a beaucoup perturbée. Je savais au fond de moi que je pouvais le faire, mais j’ai entendu trop souvent que les grands ne pouvaient pas défendre au large. Et je me suis laissé influencer par ces choses. Quand j’ai pris confiance en moi, les choses ont changé.

Publicité

De l’envie, de la confiance en soi, et l’utilisation optimale de son corps, Tacko Fall a trouvé la recette pour être une vraie force en défense. Dans le groupe de Brad Stevens pour le reprise à Orlando, le géant sénégalais aura à coeur de jouer et de faire ses preuves. Pour cela, il a énormément travaillé sur un autre aspect qui lui faisait défaut : son cardio.

Plus j’ai joué, mieux je me suis senti physiquement. Quand je suis retourné avec les Celtics en deuxième partie de saison, les préparateurs physiques avaient un plan bien précis pour moi. J’ai beaucoup progressé à ce niveau.

Publicité

Au début de saison, je pouvais jouer à fond pendant peut-être 3 minutes… Maintenant, je peux être efficace sur 7, voire 8 minutes ! La prochaine étape pour moi, c’est que Brad Stevens puisse me mettre 10 minutes de suite sur le terrain.

Avec une défense enfin au point, et un cardio à la hauteur des exigences NBA, Tacko Fall pourrait bien être la surprise de cette fin de saison. Il pourra en tout cas compter sur l’indéfectible soutien de sa horde de Tackomaniacs.

Boston Celtics NBA 24/24 Tacko Fall

Publicité

Dernières actualités