NBA – Les 2 domaines où Tacko Fall serait devenu un « monstre »

débuts de tacko fall avec les celtics
Photo AP / Charles Krupa

Ce n’est pas toujours le cas, mais pour Tacko Fall, la G League aurait parfaitement joué son rôle de ligue de développement. À l’échelon inférieur, le pivot serait devenu un « monstre » dans deux domaines selon son coach.

Publicité

Si Tacko Fall était l’un des rookies les plus médiatisés de la saison, il ne faut pas oublier que le géant sénégalais n’a même pas été drafté lors de la grand-messe annuelle de juin dernier… Alors contrairement aux meilleurs prospects comme Zion Williamson ou Ja Morant, c’est en G League qu’il a du s’aguerrir.

Si ses rares passages dans la grande ligue ont fait énormément de bruit, notamment au Madison Square Garden, la saison rookie de Tacko Fall restera à tout jamais estampillée « Maine Red Claws », l’équipe de G League des Celtics. Si cette formation est bien moins prestigieuse que Boston, elle est plus adaptée à son niveau actuel.

Publicité

Dans un environnement favorable, le pivot n’a pas déçu : 12.9 points, 11.1 rebonds, 2.4 contres de moyenne par match, c’est plus qu’honorable pour des débuts. Surtout, il est monté en puissance au fil des semaines, finissant par enchainer les grosses performances.

En fait, d’après son coach Darren Erman, le chouchou du public n’a eu qu’une chose en tête tout au long de la saison : travailler, travailler et travailler. Une détermination sans faille qui a fini par porter ses fruits. D’après les propos d’Erman pour Celtics’ Blog, Tacko Fall est même devenu un monstre dans deux domaines bien précis.

Publicité

J’ai l’impression qu’il est devenu un défenseur d’élite sur pick-and-roll, et un monstre dans la protection du cercle. C’est d’ailleurs ce sur quoi nous avons beaucoup travaillé. Il a été très volontaire, très à l’écoute, et il dispose d’énormément de qualités que Danny Ainge apprécie.

Lire aussi | Quand le fils de Michael Jordan a sabordé la fac de Tacko Fall

Il travaille sans cesse sur son jeu, et cela s’est traduit par une meilleure compréhension de la gestion de l’espace en attaque, par une amélioration de sa capacité à attaquer le panier, par de meilleures sorties d’écran et par une pression plus forte sur les défenses. Plus les matchs passaient, plus on voyait ses progrès.

Publicité

Le coach est aussi revenu sur un élément indissociable de son joueur vedette : la « Tackomania ». L’attention médiatique que le géant a trainé avec lui aurait pu être une mauvaise chose pour les Maine Red Claws, mais tout le monde l’a accepté sans broncher :

Tacko est un personnage si attachant que nous étions tous très heureux quand les médias étaient là pour lui. De même quand les supporters adverses criaient pour lui, nous étions heureux et fiers. Tacle est resté lui-même.

Publicité

Pour ceux qui veulent quelques images sur ces lignes, ci-dessous ses highlights en G League.

Espérons pour Tacko Fall (et pour nous aussi) que tous ses efforts seront récompensés d’un temps de jeu plus conséquent en NBA la saison prochaine !

Boston Celtics Déclarations NBA 24/24 Tacko Fall

Publicité

Dernières actualités