NBA – Le duo fou avec Rudy Gobert que le Jazz pourrait continuer d’aligner à l’avenir

(DR)

Les « scrimmage games » sont l’occasion pour les coachs de tester de nouvelles associations, aussi folles puissent-elles paraitre. C’est ce qu’a fait Quin Snyder en associant à Rudy Gobert un joueur surprenant, et le coach du Jazz semble prêt à réitérer l’expérience.

Publicité

Pour leur premier match dans la bulle d’Orlando, les joueurs du Jazz n’ont pas vécu une soirée facile face aux Suns. Menés quasiment de bout en bout dans la rencontre, ils se sont au final inclinés de 13 points face aux 13èmes de la conférence Ouest (88-101). Pas de quoi s’inquiéter pour autant, puisque cet affrontement ne revêtait aucun enjeu, si ce n’est celui de retrouver du rythme.

Les stars de Utah ont d’ailleurs plutôt répondu présentes. Donovan Mitchell a par exemple terminé meilleur marqueur du match, avec 17 points en 21 minutes et un excellent pourcentage au tir (5/8, 3/4 à 3 points). Mike Conley (12 points) et Jordan Clarkson (14 points) ont également contribué au scoring, pendant que Joe Ingles alimentait tout ce petit monde (5 passes).

Publicité

De son côté, notre Rudy Gobert national s’est contenté de 5 points, 6 rebonds et 1 passe, ainsi que 2 interceptions pour son retour. Et tandis que l’on attendait impatiemment de le voir associé à Mitchell sur les parquets de Disney World, c’est un autre duo qu’il a formé ce jeudi qui a retenu l’attention des observateurs.

Sur plusieurs séquences en 2ème mi-temps, le pivot français s’est en effet retrouvé aux côtés de… Tony Bradley, autre jeune pivot de l’effectif, pour composer la raquette de son équipe. Un alliage de 2m12 de moyenne qui ne répond pas vraiment aux codes actuels de la ligue, davantage portée sur le small ball, et qui avait effectivement de quoi étonner.

Publicité

Quin Snyder, lui, avait tout prévu. Après avoir tenté d’aligner un cinq de petite taille en première période, l’entraineur du Jazz a donc composé ce duo inédit, et s’en est montré plutôt satisfait en conférence de presse. Il s’est en tout cas dit prêt à le reformer à l’avenir.

Lire aussi | Bleacher Report donne son MVP 2020 et ses Awards !

On va pouvoir utiliser tout le groupe sur les jours à venir. Tony et Rudy, c’est une combinaison que vous pourriez revoir, mais ça pourrait aussi ne pas être le cas. Cela va vraiment dépendre des rencontres et des match-ups. Notre rotation pourrait changer en fonction de qui on affronte et de ce qu’on essaye de faire.

Publicité

Et qu’en pense le principal élément de cette paire de bigs incongrue ? Lui aussi interrogé à ce sujet à l’issue de la rencontre, Gobert a fait part de son enthousiasme.

J’adore ça. Je pense que ça peut devenir une force si l’on apprend à jouer ensemble, aussi bien défensivement qu’offensivement. Je suis habitué à ça parce que je jouais souvent avec Fave (Derrick Favors). En ce qui concerne Tony, c’est un peu nouveau. Mais j’y crois.

Les deux big men, en attendant de savoir s’ils auront de nouveau du temps de jeu commun dans les prochains scrimmages, peuvent se targuer d’avoir signé l’un des plus beaux highlights de leur équipe face à Phoenix.

Publicité

Après le cinq majeur ultra-grand expérimenté par les Nuggets, c’est donc le Jazz qui tente d’aligner deux pivots simultanément. Rudy Gobert semble déjà conquis par l’idée.

NBA 24/24 Rudy Gobert Utah Jazz

Publicité

Dernières actualités