NBA – Le jour où Shaquille O’Neal s’est battu avec deux coéquipiers… en même temps !

Shaquille O'Neal chez le Orlando Magic
(DR)

Shaquille O’Neal était un homme bien différent de celui que l’on connait aujourd’hui lors de ses débuts à Orlando. Moins porté sur l’humour, un peu plus prétentieux, bien plus nerveux, il pouvait agacer ses coéquipiers. D’ailleurs un jour, il s’est battu avec deux d’entre eux… en même temps !

Publicité

Lors de la saison 1993-1994, Shaquille O’Neal n’était qu’un « sophomore » avec le Magic mais pourtant, il était déjà l’un des meilleurs joueurs de la ligue. En 81 matchs disputés, il tournait sobrement à 29.3 points, 13.2 rebonds, 2.9 contres, et 2.4 passes décisives… À 21 ans, il prenait déjà toute la lumière à ses coéquipiers.

Parmi eux d’ailleurs se trouvait un joueur à la trajectoire totalement inverse… Scott Skiles, qui est aujourd’hui connu comme étant un coach, arrivait sur sa trentaine, et en plein milieu de la saison, il a été mis sur le banc au profit d’un jeune joueur bien plus excitant que lui : Penny Hardaway.

Publicité

Et il n’y avait pas que sur le terrain que les choses n’allaient pas pour lui, puisqu’il a aussi traversé un douloureux divorce lors de cet exercice. Bref, tous ces éléments nous amènent au 20 mars 1994, jour d’une lourde défaite face aux Lakers. Conscient des tensions qui rongent son équipe, et agacé par le manque d’effort de certains, le coach Brian Hill propose à ses joueurs un exercice bien particulier.

En effet, avant de commencer l’entrainement, la tacticien impose à son groupe un tournoi de 3 contre 3, sans la moindre règle, et sans la moindre faute… De ses mots, c’était d’ailleurs « l’un des entrainements les plus intenses de l’histoire ». Sauf que forcément, la tension est montée de plusieurs crans.

Publicité

Parmi les joueurs les plus tendus, et les plus physiques lors de ce tournoi si singulier : Shaquille O’Neal, et Larry Krystkowiak. Le deux se poussent, s’insultent, mais sans jamais dépasser les limites… Jusqu’au moment où Scott Skiles, sans doute à cran par rapport à sa situation et par rapport à l’entraînement, décide d’intervenir. Larry Krystkowiak se souvient pour ESPN.

Lire aussi | Le jour où Shaq a été exclu… pour un dunk « excessivement violent »

Scott Skiles était notre capitaine à l’époque, alors à un moment il est intervenu pour nous dire : « bon les fils de p*tes, arrêtez de faire vos sal*pes et d’agir comme des mauviettes, allez-y et battez vous pour de vrai ! ». On s’est regardé avec Shaq, et on s’est jeté l’un sur l’autre. On s’est envoyé quelques droites, et j’ai vu Skiles accroché au cou de Shaq…

Publicité

Alors attention, le capitaine de l’équipe n’essayait pas de séparer les deux golgoths, bien au contraire ! Il voulait lui aussi en découdre avec le pivot le plus dominant de l’histoire. Mais comme vous pouvez vous en douter, il n’a absolument pas fait le poids. Shaquille O’Neal est parvenu a esquiver une droite, à prendre le meneur par le cou, et à lui « enfoncer la tête dans les épaules avec ses poings », si l’on en croit Nick Anderson, présent ce jour-là. Pour Krystkowiak, c’était surtout une question de remords.

Scott et moi étions plutôt proches à l’époque, et je pense qu’il a vite réalisé qu’il m’avait entrainé sur une pente très glissante sur ce coup. Je pense qu’il a essayé de voler à mon secours, parce qu’il avait peur que Shaq me plie en deux…

Publicité

On savait Shaquille O’Neal puissant au début de sa carrière, mais pas au point de gérer deux coéquipiers en même temps lors d’une bagarre ! D’ailleurs, Larry Krystkowiak a été tellement humilié par cette séquence, qu’il a annoncé sa retraite en sortant du vestiaire, avant de changer d’avis face à ses coéquipiers.

S’attaquer à Shaquille O’Neal, même à deux contre un, est une très mauvaise idée. Scott Skiles a du retenir la leçon après ce coup de massue reçu sur la tête.

Publicité

Dernières actualités