NBA – Bol Bol éligible à une drôle de distinction

La drôle de surprise de Bol Bol après la rencontre
(DR)

Tandis qu’il vient enfin de faire ses débuts avec les Nuggets cette saison, Bol Bol a appris une drôle de nouvelle. Rassurez-vous, ça ne devrait pas changer grand chose…

Publicité

Attendu dans le top 5 de la draft 2019 pendant longtemps, Bol Bol a subi une blessure compromettant sérieusement son avenir. Après plusieurs examens par des franchises, beaucoup ont émis un avis défavorable sur le pivot. Au final, ce dernier a chuté jusqu’au deuxième tour de draft, avant de voir les Nuggets le choisir… en 44ème position !

Une énorme déception pour l’intéressé, mais également une grande motivation. Bol est motivé à l’idée de faire regretter les équipes de ne pas l’avoir pris avant, et il commence à pouvoir leur donner des regrets.

Publicité

On peut l’affirmer facilement à la vue de la préparation : le potentiel est là chez Bol Bol. Avec un véritable show pour son premier match, le joueur des Nuggets a confirmé qu’il était un joueur atypique. Un doute au sujet des blessures existe, mais Denver peut se réjouir de son choix. Toutefois, une question demeure, ou vient plutôt d’être étrangement mise sur la table : Bol peut-il rêver du titre de rookie de l’année ?

Lire aussi | L’incroyable poste auquel joue Bol Bol aux entraînements des Nuggets

La réponse est évidemment non. Mais de manière un peu bizarre, le règlement fait qu’il peut y croire. Le journaliste ESPN Tim Bontemps confirme :

Publicité

N’importe quel joueur qui effectue ses débuts NBA au sein de la bulle à partir de jeudi – comme Bol Bol aux Nuggets – restera éligible au titre de rookie de l’année l’an prochain.

Drôle de point de règlement pour un joueur qui n’a pas disputé la moindre minute jusqu’à maintenant, d’autant plus quand on sait que les votes pour les awards individuels comme le MVP ont été figés à mi-mars. Mais il en est ainsi, et Bol Bol a donc 0.0001% de chances de rêver…

Publicité

Bol Bol dans la course au ROTY ? Techniquement oui. Dans les faits, non. Ja Morant, et dans une moindre mesure Zion Williamson, peuvent dormir tranquilles !

NBA 24/24

Les dernières actualités