NBA – Les 40 secondes ultra méconnues où Michael Jordan a touché le fond

Michael Jordan et Sidney Green sous le maillot des Chicago Bulls lors du premier tour des playoffs 1986 face aux Boston Celtics
Bulls.com (DR)

Michael Jordan a cette image de demi-dieu presque invincible dans l’esprit de nombreux fans. Pourtant, comme tous les autres joueurs NBA de l’histoire, MJ a déjà connu l’enfer sur un parquet. C’était en 1989, face au Jazz d’un John Stockton déchaîné. Les images sont étonnantes.

Publicité

Au début de la saison 1989/1990, Michael Jordan était déjà considéré par beaucoup comme le meilleur joueur au monde. Magic Johnson commençait son (très léger) déclin, le dos de Larry Bird commençait à faire des siennes, et Isiah Thomas, bien que champion en titre, n’était pas considéré dans la même catégorie que les futurs membres de la Dream Team.

En mission pour enfin détrôner des Pistons qui lui faisaient mal depuis des années, MJ a démarré la saison sur les chapeaux de roues. Dans son sillage, les Bulls affichaient un bilan de 5 victoires pour 2 défaites, et ils comptaient bien améliorer cette marque en venant à bout du Jazz à Salt Lake City.

Publicité

D’ailleurs, le film du match laissait présager une petite balade de santé pour les hommes de Phil Jackson, puisqu’à la fin du premier quart temps, les Bulls menaient déjà de 9 points. Et malgré un retour vaillant des locaux, Chicago a abordé la dernière minute de la rencontre avec une confortable avance de 7 unités…

Malheureusement pour des Bulls qui pensaient tenir leur 6ème victoire de la saison, c’est le moment qu’a choisi Michael Jordan pour toucher le fond. Lui qui a toujours aimé les fins de match tendues est entré dans une zone assez particulière : il a raté tout ce qu’il a entrepris.

Publicité

C’est John Stockton qui a amorcé cette « remontada » express, en rentrant un tir à 3 points en total déséquilibre depuis le corner, et sur la tête du pauvre John Paxton. Et sur la possession suivante, le « show » Michael Jordan a pu démarrer.

Lire aussi | « C’est le pire joueur de l’histoire » : découvrez le coéquipier le plus nul de Michael Jordan

Sur une remise en jeu à mi-terrain, Scottie Pippen lance une passe lobée vers His Airness, qui n’a jamais réussi à contrôler ce ballon pourtant pas si compliqué à négocier. Après un dribble bien trop long du n°23, Stockton surgit de nulle part pour subtiliser la gonfle et lancer son coéquipier en contre attaque. En l’espace de quelques secondes, Utah est déjà à -2.

Publicité

Et après une fameuse séance de lancers francs, Utah se retrouve miraculeusement en position de gagner. Avec 3 secondes à jouer, 1 point de retard, et 3/4 du terrain à remonter, John Stockton hérite du ballon, baisse la tête, et fonce en direction du panier avec la ferme intention d’arracher la décision.

Son seul obstacle ? Michael Jordan, bien décidé à se rattraper après sa coûteuse perte de balle. Malheureusement, contraint de courir à reculons, His Airness perd l’équilibre, rentre dans son coéquipier et tombe au sol, laissant la voie libre au meneur du Jazz, qui ne se prive pas pour conclure au buzzer dans une salle en délire.

Publicité

Une perte de balle lunaire, et une chute plus qu’improbable sur l’action du match, Michael Jordan a décidément vécu 40 secondes cauchemardesques en ce soir de 1989, anti-clutch comme jamais.


Au final, Michael Jordan se sera bien rattrapé contre Utah et John Stockton, en décrochant ses deux dernières bagues face à eux. Ouf…

Publicité

Dernières actualités