NBA – La phrase glaçante de Doc Rivers

(DR)

La reprise de la NBA signifie beaucoup pour les joueurs au niveau sportif, mais aussi au niveau sociétal. Car l’objectif pour eux n’est pas que de gagner des matchs, mais aussi de faire passer un message clair : stop au racisme systémique. Dans cette optique, Doc Rivers a lâché une phrase glaçante après la rencontre de ses Clippers.

Publicité

C’est la question qui inquiétait certains à l’heure de la prise de conscience collective Outre-Atlantique : la NBA et les joueurs réussiront-ils à faire passer des messages forts sur le racisme systémique envers la communauté afro-américaine depuis la bulle ? Visiblement, la réponse est « oui ».

Car c’est l’un des enseignements de cette tant attendue reprise de la saison régulière : le jeu est aussi important que le message. Entre les t-shirts « Black Lives Matter » à l’échauffement, les noms modifiés au dos des maillots, et l’agenouillement collectif pendant l’hymne national, politique et sport ont été intimement liés hier.

Publicité

Toujours dans cette optique de dénoncer les violences policières notamment, Doc Rivers s’est présenté en conférence de presse avec un message fort suite la défaite de ses joueurs face aux Lakers. Le tir victorieux de LeBron James n’a rien changé pour le coach des Clippers, car le principal enseignement de la soirée n’était pas sportif.

Publicité

Lire aussi | Steph Curry réagit au genou à terre, LeBron vise une personne en particulier

Combien de temps pensez-vous que l’hymne national a duré ? 2 minutes ?! La chose la plus difficile pour moi dans le match d’aujourd’hui a été de m’agenouiller pendant ces deux minutes. Honnêtement mon genou m’a fait mal !

Publicité

Il y a des joueurs qui ont eu besoin de mettre des serviettes pour ne pas avoir de douleurs. En seulement deux minutes, mon genou m’a fait mal, et il y a un gars qui a posé son genou de la sorte sur le cou de quelqu’un pendant 8 minutes… C’est complètement dingue quand on y pense.

Évidemment, Doc Rivers fait ici référence au meurtre de George Floyd par un officier de police en mai dernier, évènement qui a d’ailleurs lancé cette immense vague de protestations. Ce geste est aussi celui réalisé par Colin Kaepernick en 2016, lorsqu’il a voulu ouvrir les yeux au monde sur ces questions de société.

Publicité

Toujours dans la même veine, Donovan Mitchell a fait parler de lui en conférence d’après match.

Les signes de protestation risquent d’être encore nombreux d’ici la fin de saison. Les joueurs et les coachs sont impliqués, et le message semble plutôt bien passer.

Déclarations Doc Rivers Los Angeles Clippers NBA 24/24

Les dernières actualités