NBA – Comparé à un étonnant joueur, Bradley Beal réagit : « C’est rigolo… »

Bradley Beal explique pourquoi il n'a pas voulu rejoindre les Lakers cet été
Hiptoro (DR)

Jamais avare de propos forts lorsqu’il estime qu’on lui manque de respect, Bradley Beal s’est fendu d’une réaction surprenante après avoir été comparé de manière inattendue à un vétéran de la ligue.

Publicité

La saison 2019-20 aura décidément été celle des montagnes russes pour Bradley Beal. Sans aucun doute auteur de son meilleur exercice individuel depuis son arrivée dans la ligue, avec notamment 30.5 points de moyenne, l’arrière a pourtant été snobé dans les votes du All-Star Game. Une situation à laquelle il avait logiquement réagi avec virulence.

Quelques mois plus tard, les Wizards annonçaient officiellement son forfait pour la fin de saison. Désireux de mettre à profit ses excellentes statistiques avec une qualification pour les playoffs, Beal doit donc observer impuissant le parcours de son équipe dans la bulle d’Orlando. L’occasion pour lui de troquer sa tenue de joueur pour devenir temporairement… commentateur.

Publicité

Invité d’honneur de NBC Sports Washington lors du dernier match de D.C., face à Orlando, il a notamment appris le joueur auquel l’avait comparé Mike Krzyzewski lorsqu’il évoluait en high school : J.J. Redick. Et si l’on aurait pu penser que cette analogie lui déplairait, la star des Wiz’ nous a plutôt offert… une réaction réjouie.

Lire aussi | Une tomate fait le buzz parce qu’elle ressemble parfaitement… à Larry Bird !

C’est rigolo comme comparaison… Mais c’est une bonne comparaison. Ça ne me déplaît pas parce que dans ma jeunesse, J.J. était mon joueur préféré à Duke. Donc je respecte ça.

Mieux encore, Beal a révélé qu’il avait construit son jeu en s’inspirant du vétéran des Pelicans, mais également d’un autre joueur au profil similaire, tout aussi surprenant.

Publicité

(Redick) adore me féliciter pour mon jeu, mais honnêtement, j’ai appris beaucoup grâce à lui et Kyle Korver, de leur mouvement sans le ballon, du spacing qu’ils apportent et de leur shoot. Vous pouvez me croire quand je vous dis que je m’inspire de beaucoup de joueurs, et que J.J. est l’un de mes favoris.

Avec des propos aussi élogieux sur l’ancien sniper de Duke, on veut bien le croire sur parole. Néanmoins, Beal a su emprunter un rôle bien plus important que celui de simple artilleur qu’ont toujours posséder Redick et Korver. Le double All-Star peut certainement inscrire ses points derrière l’arc (38% de réussite en carrière), mais sait aussi créer son propre tir, et même gérer l’attaque de sa franchise désormais.

Publicité

Si Coach K semblait avoir une belle estime de Bradley Beal lorsqu’il évoluait sur le circuit lycéen, en le comparant à son ancien poulain J.J. Redick, il doit certainement avoir revu son jugement à la hausse depuis. Mais ne comptez pas sur l’arrière des Wizards pour lui en vouloir pour cette comparaison passée, au contraire.

Publicité

Dernières actualités