NBA – Steve Kerr fait enfin son mea culpa

Déclaration phrase veut tout dire de Steve Kerr Warriors Rockets
SFGate

En octobre dernier, Daryl Morey avait mis le feu dans les relations entre la Chine et la NBA. Interrogé sur le sujet à l’époque, Steve Kerr avait botté en touche. Aujourd’hui, le coach regrette.

Publicité

On l’oublie presque avec la bulle et le coronavirus, mais la NBA entretient aujourd’hui des relations compliquées avec la Chine. En octobre dernier, soit une éternité vu le contexte, c’est Daryl Morey qui avait mis le feu aux poudres avec un tweet soutenant directement Hong-Kong.

Pour la Chine, ce message n’est jamais passé. Le pays, ainsi que la CBA (la ligue de basket chinoise), a rapidement voulu que Morey perde son poste. Néanmoins, la liberté d’expression prime pour le GM des Rockets, et personne n’a souhaité le punir pour cela.

Publicité

Depuis, les tensions sont présentes. Il est compliqué de regarder la NBA en Chine, puisque beaucoup de matchs ont été bannis. En conséquence, un sacré manque à gagner pour la NBA, sans même parler du coronavirus. A l’époque, les différents acteurs avaient été placés dans une position assez inconfortable, comme Steve Kerr.

Lire aussi | La réponse parfaite de Steve Kerr à une question sur Giannis

Interrogé dans le podcast de la chaîne KQED, le coach des Warriors a exprimé des regrets quant à sa réponse de l’époque :

C’était une situation très inconfortable. La Chine a été un partenaire de longue date avec la NBA, et tout d’un coup, maintenant que les problèmes des droits de l’homme sont exposés et qu’on vous pose des questions dessus, c’est un peu : « Oh, attendez une seconde ».

Publicité

Je pense que j’ai été pris par surprise. J’ai géré ça terriblement. Je regrette ma réponse depuis ce jour. J’ai répondu en quelque sorte « pas de commentaire », puis j’ai changé de sujet. C’était très embarrassant.

Plutôt que de prendre position, Kerr avait botté en touche. Personne ne lui en voudra, puisqu’il était difficile de prendre parti dans cette affaire. La ligue ne s’était pas exprimée, et la moindre critique sur la Chine pouvait compromettre le business. Pas évident à gérer pour les joueurs, du moins pas avant d’en avoir parlé avec chacun.

Publicité

Steve Kerr s’en veut. Le coach des Warriors reste toutefois un modèle, lui qui n’hésite pas à prendre position sur de nombreux sujets importants. Personne ne lui en voudra sur ce coup.

Déclarations Golden State Warriors NBA 24/24 Steve Kerr

Publicité

Dernières actualités