NBA – Le drame secret récent qui sublime Damian Lillard

Damian Lillard sous le maillot des Blazers
(DR)

La course pour les playoffs ? Sa récente rixe avec Paul George et Patrick Beverley ? Non, la principale source de motivation dans laquelle Damian Lillard puise son niveau exceptionnel sur cette fin de saison va bien au-delà du basket, et se base sur un drame qui l’a personnellement touché il y a peu.

Publicité

Ce mardi, on apprenait par Shams Charania que la NBA comptait décerner un trophée de « meilleur joueur des matchs de classement » à l’issue de la saison régulière. Les candidats pour ce prix sont nombreux, mais après la nuit dernière, Damian Lillard fait sans conteste possible partie des favoris pour être l’heureux élu d’ici quelques jours.

Ses 61 points inscrits – record en carrière égalé – ont été la principale raison de la victoire cruciale des Blazers sur Dallas dans la course aux playoffs (134-131). Et alors que la rencontre n’avait pas encore rendu son verdict avec 90 secondes au chrono, le meneur, sur une fin de possession, a envoyé une sorte de prière à 9 mètres du cercle. Une prière entendue.

Publicité

Plus qu’une prière, on pourrait même qualifier ce shoot inscrit de miraculeux, tant les chances que sa course termine dans le panier, après avoir rebondi sur l’arceau et grimpé jusqu’à l’horloge, étaient minimes. Et comme on pouvait un peu follement l’imaginer, Dame a confirmé pour The Athletic qu’il avait certainement bénéficié d’un coup de pouce… de l’au-delà.

Publicité

C’est tombé dedans, et vous savez quoi, je pense que c’est grâce à mon cousin. Repose en paix, Chef B. Je pense que c’est lui qui l’a fait tomber dedans pour moi.

Brandon Johnson, « Chef B » pour les intimes, n’était autre que le cuisinier personnel de plusieurs joueurs des Blazers, et le cousin de Lillard.

Lire aussi | Ce que Damian Lillard a crié devant les caméras après son énorme carton

Le 1er mai 2020, ce dernier nous quittait subitement à l’âge de 35 ans. Habitué de le voir débarquer chez lui pour lui préparer son repas, Lillard s’est précipité jusqu’à son domicile en constatant son absence.

Je suis allé chez lui pour vérifier ce qui se passait, et quand je suis arrivé, il venait de nous quitter. Donc j’ai pu entrer et faire mes adieux. Il était simplement allongé là, et ils l’ont mis dans un endroit paisible. Et puis, on a prié sur son corps et… fait nos adieux.

Publicité

Lillard n’était pas le seul joueur atteint par cette tragédie. En tant que client et ami, C.J. McCollum n’a pas tardé à rejoindre son coéquipier.

On a pleuré pendant un moment. Pleuré là. Pleuré dehors. Pleuré à l’intérieur. Je ne veux pas entrer dans les détails, parce que c’est encore douloureux. Chaque fois qu’on passe dans la cuisine, qu’on mange, on pense à lui et à sa famille. Ça ne disparaitra jamais.

Dame, très attaché à sa grande famille, dont une partie a quitté la Californie pour le rejoindre à Portland, voyait en Brandon Johnson bien plus qu’un cuisinier et un proche.

C’était la personne qui gérait beaucoup de choses pour moi. Il portait beaucoup de casquettes pour moi… C’était mon homme de main. Tout ce dont j’avais besoin, il le faisait pour moi.

Publicité

Alors, en voyant rentrer ce tir à 3 points quand lui et son équipe en avaient le plus besoin, il était obligé de penser que son cousin y était pour quelque chose, lui qui ne souhaitait que la réussite du meneur.

Le perdre, ça a fait mal. C’était dur. J’essaie juste de continuer à faire ce qu’il voudrait que je fasse. J’ai géré ça de cette manière, en essayant de continuer à suivre la trajectoire qui le rendait fier.

Les drames personnels et familiaux ont souvent poussé les grands joueurs à se surpasser dans l’histoire de la NBA. Ce mardi, Damian Lillard a montré qu’il avait décidément tout d’un grand joueur.

Damian Lillard NBA 24/24 Portland Trail Blazers

Publicité

Les dernières actualités