NBA – « Les playoffs ? Quatre, quatre, et quatre »

Le trophée Larry O'Brien
DR

Certains joueurs dans l’histoire ne manquaient pas de confiance à l’approche des playoffs. C’était le cas d’un regretté Hall of Famer en 1983, lorsqu’il prévoyait une route toute tracée pour ses 76ers vers le titre…

Publicité

Lorsque vous êtes l’un des meilleurs joueurs de la Ligue, et que vous évoluez dans la meilleure équipe, votre confiance n’en est que plus renforcée pour aller chercher le titre. Lors de la saison 1982-1983, c’était même devenu une certitude pour Moses Malone avec Philadelphie.

Résumons la chose : les Sixers terminent la saison avec un record de 65 victoires pour 17 défaites, de très loin le meilleur de la Ligue. Moses Malone, lui, est élu MVP et établit ainsi un record historique. On lui demande alors son avis sur les playoffs que vont faire les 76ers. Il répond alors très sobrement :

Quatre, quatre, quatre.

Publicité

Quatre matchs pour la première série, quatre pour la deuxième, puis encore quatre pour la troisième. Comme s’il annonçait de façon décontractée que son équipe allaient rouler sur la concurrence. Avec Julius Erving et lui dans la raquette, Philadelphie était effectivement une équipe quasiment invincible, qui faisait peur à tout le monde.

Lire aussi | L’incroyable arrogance de Michael Jordan avant un match de playoffs en 1997

Les plus attentifs auront remarqué que Moses dit trois fois le nombre 4, pour parler de trois séries. Remettons un peu de contexte et rappelons que la NBA et les playoffs ont énormément changé en presque 40 ans. Le format global n’était pas le même.

Publicité

À l’époque, les deux conférences étaient divisées en 4 divisions : Atlantic et Central pour l’Est, Midwest et Pacific pour l’Ouest. Seules les 6 meilleures équipes de chaque conférence se qualifiaient et chaque équipe finissant première de sa division était ainsi exemptée de premier tour.

Au final, les 76ers ont bel et bien fini champions cette année-là, de manière assez aisée. Cependant, Malone n’a pas tout a fait eu le bon pronostic. Le bilan de Philly en playoffs s’est achevé sur un 12-1, avec une victoire laissée aux Bucks en Finales de Conférence. À part ça, ni les Knicks de King, ni les Lakers de Magic Johnson en Finales n’ont pu prendre le moindre match.

Publicité

Moses Malone a fait une promesse très osée, il l’a (quasiment) tenue. Seuls les plus grands sont capables de tels exploits.

Déclarations NBA 24/24 NBA Flashback Philadelphia 76ers

Publicité

Dernières actualités