NBA – Comment Manute Bol, le père de Bol Bol, a réussi à tuer un lion sans fusil

DR / Rocky Wildner

35 ans avant son fils, Manute Bol constituait déjà l’attraction de la ligue avec son gabarit physique unique, et les nombreuses anecdotes qui accompagnaient son personnage. L’une d’elle retrace le moment où il a tout simplement… tué un lion.

Publicité

La NBA ne manque pas de freaks physiques qui jouissent d’une immense cote de popularité auprès des fans, sans pour autant se distinguer plus que cela sur les parquets. On pense bien évidemment à Tacko Fall, qui a bien failli participer au All-Star Game uniquement grâce à sa hype, mais également à Bol Bol, qui s’est révélé sur la fin de saison avec les Nuggets.

Bien avant qu’il fasse ses premiers pas en NBA, le jeune intérieur avait déjà attiré l’œil des fans durant son cursus scolaire. Ultra-longiligne du haut de ses 2m18, l’ancien de Finley Prep et de la fac d’Oregon affiche malgré tout un talent certain, et était même attendu bien plus haut que sa 44ème place à la Draft 2019.

Publicité

Mais si son physique déteint énormément sur un terrain, celui de son père était encore plus choquant 35 ans en arrière. Comment pouvait-il en être autrement, avec un joueur atteignant les 2m31 et n’affichant que 90kg sur la balance ? Outre ses capacités évidentes de protecteur d’arceau hors pair, Manute Bol était avant tout un personnage, dont les histoires extra-sportives captivaient autant, voire plus le public que ses exploits basket.

Originaire du Soudan du Sud, le pivot a toujours souhaité rester impliqué dans la vie de son pays, et l’aider à se développer. Il a ainsi multiplié les allers-retours et les actions humanitaires sur le territoire après s’être retiré des terrains. Ce, jusqu’à sa mort en 2010, à seulement 47 ans (officiellement), fauché par la maladie.

Publicité




À cette occasion, le Washington Post, en tant que média ayant couvert ses exploits durant son passage aux Bullets, entre 1985 et 1988, avait retracé la vie de cette icône de la ligue. Preuve que ses occupations hors basket avaient pris le dessus sur sa carrière sportive, le quotidien avait consacré la plupart de ses lignes aux fameuses anecdotes qui entouraient Bol.

Lire aussi | La folle rumeur sur l’âge de Manute Bol, le père de Bol Bol

Dan Steinberg, rédacteur du papier « hommage », est donc allé puiser dans les archives de son journal, et a notamment retrouvé le passage où son confrère, Bill Gildea, raconte la scène où le géant a tué un lion. Il a donc relaté mot pour mot ce récit extraordinaire, comme suit.

Publicité

Bol peut être aussi difficile à trouver que lorsqu’il a tué un lion. Tout d’abord, le lion était endormi. « Sinon, disait Bol, ce serait moi qui aurait été tué. »

Il poursuivit : « Un lion avait tué l’une des vaches. Puis j’ai vu ce lion – je ne sais pas si c’était le même lion qui avait tué la vache, mais il était sous un arbre. Je lui ai jeté une lance – on en transportait toujours une dizaine. Je n’étais pas proche du lion, mais je l’ai touché. Il a bondi et s’est tapé contre les branches de l’arbre, et s’est mis à regarder autour de lui comme s’il cherchait qui lui avait tiré dessus. Ensuite, il est tombé et il est mort. J’étais caché derrière un arbre.

Publicité

Une autre époque, où les majestueux félins étaient beaucoup moins protégés qu’aujourd’hui, et où un joueur NBA pouvait donc défendre son troupeau de vaches en tuant l’un d’eux. Rassurez-vous, ce genre de situations n’était pas plus fréquent il y a une trentaine d’années que de nos jours, et ne pouvait se présenter qu’à un homme au parcours aussi atypique que celui de Manute Bol.

Pas vraiment réputé pour son adresse durant sa carrière NBA (40.7% au tir, 21.0% à 3pts), Manute Bol se montrait visiblement beaucoup plus à l’aise lance en main qu’avec un ballon. Des histoires comme on n’en fait plus.

Bol Bol Buzz NBA 24/24

Toute l'actu NBA