NBA – Rasheed Wallace révèle le premier joueur qui l’a saccagé

Rasheed Wallace avec les Pistons
DR

Rasheed Wallace s’est fait un nom dans la NBA comme un des gars les plus durs de l’histoire de la ligue. Mais avant ça, un joueur lui en a fait voir de toutes les couleurs lors de ses débuts. Il raconte sa première douloureuse expérience sur un parquet.

Publicité

Joueur tenace, défenseur solide au caractère bien trempé… Rasheed Wallace s’est imposé comme un des défenseurs les plus durs que la NBA ait connu. Tellement dur qu’il sera à jamais affilié à une statistique particulière : les fautes techniques.

Le Sheed détient notamment le record inégalé et inégalable de 41 fautes techniques reçues en 82 matchs sur une saison régulière. La preuve ultime du tempérament bien particulier du joueur.Mais avant d’acquérir cette réputation et ce caractère, il a bien fallu que quelqu’un lui apprenne la vie.

Publicité

Avant d’exploser avec les « Jail Blazers » puis avec les Pistons, Rasheed Wallace a d’abord été drafté par les Washington Bullets. Il n’y est resté qu’un an, mais une année pendant laquelle il a beaucoup appris. Invité dans le podcast des Knuckleheads, il raconte sa première expérience en NBA… et comment elle ne s’est pas très bien passée :

Lire aussi | « Les playoffs ? Quatre, quatre, et quatre »

Le premier jour, le premier match, c’était un match de pré-saison dans ma saison de rookie. Nous allons à Mexico et nous jouons contre les Spurs. Donc, le premier soir, c’est l’équipe locale. David Robinson, en 30 minutes, m’a mis 30 points, environ 17 ou 18 rebonds, et environ 6 ou 7 contres lors de ma première sortie en NBA. Il m’a botté le cul, après le match j’ai tapé dans la bouteille.

Publicité

Le Sheed venait de faire connaissance avec l’Amiral, et il n’était pas prêt de l’oublier. Mais comme c’était la présaison, Rasheed Wallace a eu une deuxième chance de tenir tête à David Robinson. Ça s’est légèrement mieux passé :

Donc, le lendemain soir, nous les rejouons et la même chose se produit. David Robinson me botte à nouveau le cul, mais ce n’était pas aussi grave. Je lui ai donné du fil à retordre cette fois-ci.

Publicité

Le Sheed et Robinson se recroiseront 3 ans plus tard dans une finale de la conférence Ouest très tendue entre Portland et San Antonio. Wallace n’aura rien pu faire pour empêcher Robinson et son nouveau protégé Tim Duncan d’aller chercher le titre.

NBA 24/24

Les dernières actualités