NBA – Danny Green envoie un (très) gros tacle aux haters

NBA - Danny Green réagit à son énorme dunk de la nuit
Silver Screen and Roll (DR)

Pris pour cible depuis plusieurs semaines par certains fans des Lakers pour ses mauvaises prestations, Danny Green s’est de nouveau adressé à eux avec des termes cinglants.

Publicité

Les Lakers ont de quoi avoir le sourire ces derniers jours. Après avoir disposé des Blazers en cinq matchs au 1er tour des playoffs, ils observent tranquillement leur deux potentiels futurs adversaires s’écharper dans leur série. Nul doute que les joueurs de Frank Vogel seront bien attentifs devant le Game 7 entre les Rockets et le Thunder, la nuit prochaine.

Le sourire, Danny Green peine à l’afficher malgré ce tableau plutôt idéal pour sa franchise. Sa situation individuelle n’est en effet pas aussi enthousiasmante. Empêtré dans une panne d’adresse depuis la reprise de la saison, le shooteur a dû faire face à une grosse vague de critiques durant la série contre Portland.

Publicité

Avec des pourcentages de 35.7% au tir, et 34.6% à 3 points, il sait qu’il ne se trouve pas au niveau escompté sur ces playoffs. Malgré cela, il ne peut que regretter la virulence de certains messages qu’il reçoit, et multiplie les témoignages pour mettre en lumière la violence d’un tel acharnement. Le dernier en date a été effectué dans son podcast Inside The Green Room.

J’essaie de prendre du recul par rapport à ça. Je suis non seulement conscient de la situation dans laquelle je me trouve, mais aussi de celle dans laquelle tout le monde se trouve. Les gens regardent le basket, puisqu’il n’y a pas grand chose d’autre à regarder. Il y a une grande attention autour de ce que l’on fait. Donc beaucoup de gens sont tendus chez eux, et déversent cette tension sur nous la moitié du temps…

Publicité

Mais ma Mamie avant l’habitude de dire : « Les gens critiquent Jésus et Mahomet, qu’est-ce qui te laisse penser que tu es en sécurité ? » Donc j’essaie juste de bloquer le bruit. Tous ceux qui se montrent négatifs sur mes réseaux, j’ai tendance à les bloquer ou à les ignorer. J’essaie de rester concentré et de me focaliser sur les encouragements de mes coéquipiers et de mes coachs, et de continuer à jouer.



En quittant l’atmosphère plutôt aseptisée de Toronto pour rejoindre un grand marché tel que celui des Lakers, Green savait dans quoi il se lançait, et les risques qu’il encourrait en cas de mauvaises performances. Il subit ce phénomène de plein fouet depuis quelques semaines, et ne souhaite pas voir ses détracteurs se transformer en fans lorsqu’il aura inversé la tendance.

Publicité

Dédicace aux vrais fans qui ont continué à nous soutenir quand on perdait 1-0. Dédicace aux vrais amis qui restent à nos côtés, que l’on joue bien ou pas. Ces moments vous permettent de déterminer quels sont vos vrais amis. Certains d’entre eux vous soutiennent, et d’autres vont poster des memes et mal parler. Je ne le prends pas personnellement, mais ça vous permet de voir la vraie nature de certaines personnes et de certains fans.

Donc quand tout sera fini, espérons en octobre si l’on continue de jouer aussi bien qu’on en est capables, on pourra dire à ces faux fans d’aller se faire voir et on ne les invitera pas à la parade. Même s’il n’y aura sûrement pas de parade à cause de la pandémie, et qu’on fera quelque chose virtuellement, mais si on devait gagner, je pourrais bien faire quelques doigts d’honneur à ces faux fans.

Publicité

Décidément très remonté, le champion en titre a conclu sa tirade avec un dernier message bien ciblé.

À tous les bandwagoners : vous n’êtes pas des vrais fans. Vous êtes juste des fans qui suivez la tendance. Vous n’êtes que des fans quand les choses vont bien. Ce n’est pas la définition d’un vrai fan.

Espérons que, si les Lakers venaient effectivement à soulever le trophée Larry O’Brien d’ici quelques semaines, les torts de chacun seront pardonnés, et que la célébration ne sera pas aussi tendue que l’annonce Danny Green.

Danny Green Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24

Les dernières actualités