NBA – Perk raconte n’importe quoi sur Dwight Howard et se fait salir

NBA - Perk raconte n'importe quoi sur Dwight Howard et se fait salir
Bart Young / ESPN (DR)

Kendrick Perkins n’est pas du genre à retenir la leçon, et aime débarquer sur Twitter avec des sorties effarantes, quitte à se faire pourrir derrière. Nouvel exemple la nuit dernière, avec Dwight Howard en guise de sujet des moqueries à son égard.

Publicité

Malgré une carrière loin des standards d’excellence de la ligue, Kendrick Perkins compte malgré tout 14 années d’activité en NBA, et un titre de champion conquis avec Boston en 2008. Il a su parfaitement surfer sur cette vague, tout en utilisant ses dons innés d’aboyeur, pour se faire un nom en tant qu’analyste depuis son retrait des parquets.

Pour autant, il ne doit pas nécessairement son succès à la justesse de ses prises de position. L’ancien pivot est très souvent dans l’abus, et s’illustre parfois dans ce domaine en faisant appel à son propre passé de joueur. Ce fut le cas la nuit dernière, lors du Game 2 entre Lakers et Nuggets, au moment d’évoquer le travail défensif de Dwight Howard sur Nikola Jokic.

Publicité

Dwight est en train de museler Jokic à l’image de ce que j’avais l’habitude de faire avec Dwight… Je lui ai bien appris !!! Continue comme ça…

Le plus célèbre duel entre les deux hommes remonte aux demi-finales de conférence Est 2009, où le Magic d’Howard avait pris le dessus sur les Celtics de Perk en 7 matchs. Un highlight de cette confrontation, ressorti par plusieurs internautes, ne confirme pas vraiment la version de ce dernier.

Publicité



Plus largement, la toile n’a pas gobé une seule seconde le discours du consultant, et lui a fait savoir.

Publicité

Perkins est vraiment en train de dire qu’il muselait Dwight Howard à son prime…

Et pour les plus anglophones d’entre vous, on vous laisse avec cette pépite qui résume assez bien la situation.

Publicité

Perkins qui s’attribue tout le mérite en voyant Dwight éteindre Jokic :

On terminera donc en rappelant la ligne de stats de Dwight Howard face à Kendrick Perkins lors des playoffs 2009 : 16.4 points (54.9% au tir), 17.1 rebonds et 2.7 contres. Une certaine notion de l’extinction.

Les dernières actualités