NBA – Melo vide son sac et explique pourquoi il s’est senti rejeté à Houston

Concurrence pour Carmelo Anthony ?
The Undefeated

Membre des Rockets l’an dernier, Carmelo Anthony n’a jamais trouvé sa place au sein de l’effectif texan. L’expérience a tellement été un échec qu’il n’a joué que 10 matchs avec Houston. A qui la faute ? Le vétéran a donné sa version des faits.

Publicité

L’année 2020 restera une réussite pour Carmelo Anthony. Après une saison loin des parquets NBA, l’ailier a réussi à obtenir une nouvelle chance chez les Blazers. Avec 15.4 points de moyenne et une belle acclimatation dans l’effectif d’Oregon, on se dit que toutes les parties sont contentes de la tournure des événements. Agent libre, le vétéran devrait même prolonger son aventure à Portland la saison prochaine.

Une véritable rédemption pour Melo après une saison 2019 catastrophique. Ce dernier a enchaîné les désillusions aux Rockets, puis s’est fait balader de franchise en franchise, avant de finir agent libre pendant de longs mois. La faute de Houston ? On peut le voir ainsi oui, la franchise texane laissant penser que Melo n’était plus bon à rien.

Publicité

Invité dans le récent podcast de JJ Redick, Anthony est justement revenu sur sa courte aventure dans le Texas. Qu’est-ce qui est arrivé exactement ?

J’arrive à Houston et là-bas, je me sens un peu comme un étranger. Mais parce que Chris Paul est là, PJ Tucker et James Harden, je me dis qu’on va faire en sorte que cela fonctionne. Je suis la pièce manquante dont les Rockets ont besoin. Mais ce n’était pas ce qu’ils pensaient.



Ils voulaient que je débarque sur le parquet et que je me mette dans le corner, prêt à tirer. Tu fonces dans le corner, et c’est tout, tu ne fais rien d’autre. Je leur disais : « écoutez, passez moi le ballon, sur un switch, mais balancez un peu le ballon. » J’ai besoin de cette sensation, de ce toucher. Je suis un joueur de rythme.

Publicité

Je ne peux pas simplement sortir du banc et enchaîner les trois points à la suite. Je ne peux pas faire ça avec eux.

Est-ce que les Rockets ont mal utilisé Melo ? Si l’on juge ses performances à Portland, la réponse semble évidente. Les Texans n’ont pas su appuyer sur les qualités de l’ancien Knick quand les Blazers ont trouvé la bonne méthode. L’aventure a tourné court à Houston, et ce n’est peut-être pas plus mal.

Publicité

On peut le comprendre, mais Carmelo Anthony en veut toujours aux Rockets pour leur gestion du dossier. Houston n’améliore décidément pas sa réputation au sein de la ligue.

Les dernières actualités