NBA – Le mot qui a fait basculer la carrière de Melo

Damian Lillard en discussion avec Carmelo Anthony-NBA
Sam Forencich

Sans franchise il y a encore un an, Carmelo Anthony a connu un grand revirement de situation en rejoignant les Blazers. Pour connaître ce grand changement ayant fait basculer sa carrière, il n’y a eu besoin que d’un seul mot.

Publicité

Dépeint comme un joueur inutile lors de sa très courte aventure chez les Rockets l’an dernier, Carmelo Anthony a vu sa carrière connaître un gros coup d’arrêt. Baladé d’équipe en équipe, l’ailier a passé de longs mois sans une seule place en NBA, presque banni après son aventure ratée dans le Texas.

Il a fallu attendre près d’un an pour voir Portland lui tendre la main, la franchise d’Oregon ayant besoin d’un shooteur à cette époque. Quelques mois plus tard, une place en playoffs et une belle opposition offerte contre les Lakers : on peut dire que le mariage entre les deux parties a fonctionné. Et tout a basculé… pour un seul mot.

Publicité

Alors agent libre, Melo était un peu dégoûté par la NBA. Souhaitant revenir dans la ligue, il voulait surtout trouver un bon environnement pour lui après l’échec des Rockets. Pas question pour lui de se jeter sur la première occasion, il fallait donc que les Blazers se montrent convaincants. L’ancien Knick, présent dans le podcast de JJ Redick, a expliqué le mot qui a fait la différence.



Est-ce que c’était une seconde chance ? Oui. Mais pour moi, c’était plus : « Ils tentent leur chance avec moi, et je dois être là pour eux ». Ils m’ont appelé et ils ont commencé à dire : « Nous avons besoin de toi ». Et je me suis dit : « Est-ce que vous voulez de moi ou vous avez besoin de moi ? » Car il y a une vraie différence.

Publicité

S’ils ont besoin de toi, ils te veulent. Mais s’ils te veulent, ils n’ont pas forcément besoin de toi. Donc je me suis dis, ok Terry (Stotts), quel est mon rôle ?

La suite : Melo a été conquis par l’idée de Portland et a accepté de rejoindre l’Oregon aux côtés de Damian Lillard et CJ McCollum. Tout n’a pas été parfait d’un point de vue collectif, mais Anthony a pu se montrer et confirmer qu’il avait toujours largement sa place en NBA. Agent libre durant cette offseason, il n’aura aucun mal à retrouver une franchise, et on voit mal les Blazers ne pas lui demander de rester.

Publicité

Entre avoir besoin de quelque chose et le vouloir, il y a parfois une grande différence. Un mot, et la fin de carrière de Carmelo Anthony a pris une bien meilleure tournure qu’annoncée, pour le plus grand bonheur de ses fans.

Carmelo Anthony Déclarations NBA 24/24 Portland Trail Blazers

Les dernières actualités