NBA – Les 2 joueurs du Heat sacrifiables pour une star

Le Miami Heat version 2020
DR

Finaliste cette saison, le Heat pense logiquement à rééditer cet exploit pour l’an prochain. Possible ? Assurément, mais une amélioration du roster ne fait jamais de mal. A ce petit jeu, deux joueurs pourraient être sacrifiés afin d’accueillir une star.

Publicité

Maintenant que le Heat a atteint la finale cette saison, plus question de prendre la franchise floridienne à la légère. Les Celtics et les Bucks n’ont rien pu faire pour stopper la bande à Jimmy Butler, qui partira favorite de la conférence Est l’an prochain. A eux de faire le plus dur désormais : confirmer ce bel exercice.

Ça ne s’annonce pas facile, mais le front office entend bien améliorer le roster. Une star ? C’est peut-être ce qui manque pour permettre au Heat de prétendre à la bague et de franchir un nouveau cap. Chris Paul, l’été dernier, est un nom qui est revenu plusieurs fois dans les pourparlers.

Publicité

Toutefois, et vu les performances de Goran Dragic, Miami a peut-être besoin d’un profil style shooteur. Bradley Beal ? En voilà une idée intéressante, même si les Wizards ne sont pas vendeurs pour le moment. En revanche, pour l’été 2021, tout est possible et Pat Riley souhaite passer à l’action. Si c’est le cas, et d’après le Sun Sentinel, deux joueurs seraient sacrifiés.



Si Olynyk accepte son option, son salaire peut alors être utilisé dans un trade. Avec les 15 millions d’Andre Iguodala, et en combinant les deux salaires dans un échange, le Heat pourrait alors récupérer un joueur gagnant jusqu’à 35 millions de dollars en 2020-21.

Publicité

Même s’il faut prendre en compte la trade kicker et en partant du principe que l’équipe adverse voudrait d’autres atouts, Olynyk et Iguodala sont un bon point de départ pour un mouvement d’une plus grande ampleur.

Avec deux gros salaires, le Heat aurait de quoi accueillir une star. Mais vu l’offre, vous vous doutez bien que d’autres atouts seraient obligatoires dans un tel deal. Tyler Herro ? Kendrick Nunn ? Rien n’est à exclure, encore moins si le front office rêve d’un Bradley Beal.

Publicité

La situation semble idéale pour Miami afin de se renforcer pour les années à venir. Il faut encore trouver la star idéale, mais le cadre est bien là.

Les dernières actualités