NBA – « S’il jouait de nos jours, il serait une copie conforme de Stephen Curry »

Slam (DR)

Considéré comme un véritable instigateur du changement de jeu développé en NBA, Stephen Curry a pour beaucoup révolutionné la ligue. De quoi laisser certains anciens rêveurs devant le basket actuel, dans lequel ils auraient pu grandement s’épanouir.

Publicité

En NBA comme ailleurs, exceller ne demande pas seulement une dose de talent énorme. Le timing de votre arrivée dans la ligue, et le jeu qui y est développé à cet instant précis, doit également correspondre à vos attributs. Pour Stephen Curry, on peut par exemple penser que le basket ultra-physique et rugueux qui était pratiqué dans les années ’90 l’aurait inhibé.

Mais la transposition inverse peut également être réalisée. L’arsenal de certains joueurs présents sur les parquets il y a 30 ans conviendrait davantage à l’époque actuelle. Pour Bryant Stith, arrière des Nuggets entre 1992 et 2000 et sujet d’une interview pour Basketball Network, l’un de ses anciens coéquipiers ferait tout aussi bien que le Chef à l’heure actuelle.

Publicité

Le jeu d’aujourd’hui est tellement différent de l’époque à laquelle je jouais. J’ai joué dans une ère où c’était tellement physique. La force était indispensable. Vous deviez être fort et costaud pour pouvoir rivaliser avec la physicalité des joueurs à mon poste, comme Michael Jordan. Progressivement, au fil des ans, le jeu a pris un style européen.



Les mouvements sont devenus plus libres, et l’avantage a été donné aux joueurs offensifs plutôt qu’aux joueurs défensifs. C’est pourquoi, si un gars comme Mahmoud Abdul-Rauf évoluait dans le jeu actuel, je pense vraiment qu’il aurait été une copie conforme d’un joueur comme Stephen Curry. Il était juste en avance sur son temps.

Publicité

Le nom de l’ancien meneur de Denver ne dira pas grand chose aux plus jeunes générations, et pour cause. Ses seuls faits d’arme majeurs durant sa carrière NBA restent une sélection dans la 2nd All-Rookie Team en 1991, et un titre de Most Improved Player en 1993. On peut pourtant légitimement penser, à l’instar de Stith, qu’il aurait beaucoup plus cartonné en 2020.

Poste 1 d’1m85 pour 73 kilos, Abdul-Rauf ne répondait pas aux codes de son époque. Néanmoins, sur la seule saison où il a pu prendre plus de 5 tirs à 3 points par match, son pourcentage s’élevait à 39.2%. Ses handles, son layup package et ses moyennes aux lancers (90.5% en carrière) se rapprochent également de celles de Curry. La comparaison n’a donc rien de farfelue.

Publicité

On invite de ce pas ceux qui n’en ont pas encore eu l’occasion à aller checker les highlights de Mahmoud Abdul-Rauf, et apprécier le talent de ce meneur arrivé 25 ans trop tôt en NBA.

Les dernières actualités