NBA – Humiliation pour la ligue face à la concurrence

LeBron James dépité
(DR)

En pleine pandémie, alors que les sorties sont fortement déconseillées et limitées, on pourrait penser que les audiences sportives seraient en fortes augmentations… C’est on ne peut plus faux, la preuve, la NBA a subi une véritable humiliation au niveau des audiences des Finales !

Publicité

Les Finales NBA avaient tout pour attirer. LeBron James et les Lakers, le joueur et l’équipe la plus populaireau monde, un outsider vaillant qui se basait sur la force d’un collectif, la valeur même du sport… Et pourtant, les audiences ont atteint des profondeurs insoupçonnées… Et les conséquences pourraient être nombreuses pour la ligue.

Par exemple, le dernier match de la saison, celui du titre des Lakers, n’a attiré que 5.6 millions de téléspectateurs, soit 13 millions de moins que le match 6 des Finales 2019 ! Pour mettre cette audience en perspective, les Finales ont fait en moyenne autant de téléspectateurs que The Last Dance, le documentaire sur la vie de Michael Jordan et de la dynastie Bulls.

Publicité

En fait, la NBA a subi une véritable humiliation télévisuelle pendant la série Heat – Lakers, puisque d’après l’analyste Clay Travis, tous les matchs ont été battus en audience par d’autres sports, ce qui est un signe inquiétant pour la ligue. Il va vite falloir trouver les raisons de cet échec, et s’adapter !



Les audiences des matchs de football américain de la SEC (meilleure conférence NCAA au niveau foot US) sont en hausse, elle n’ont pas été impactées par la crise sanitaire ! Le match entre Alabama et Georgia a par exemple explosé absolument tous les matchs des Finales NBA niveau audience !

Publicité

Pareil pour le match 7 des finales de conférence entre les Dodgers et les Braves en baseball, qui a été plus vu que n’importe quel match des Finales NBA. Ça n’arrive pas. Jamais ! J’aimerais bien savoir ce que Mark Cuban et les autres propriétaires trouveraient comme excuse pour justifier ça.

Ce que Mark Cuban se tue à répéter depuis des mois, voire des années, c’est que la NBA reste toujours au sommet des audiences chez les jeunes, cible privilégiée des annonceurs aux États-Unis. De même, la ligue favorise la consommation de basket sur de nouvelles plateformes comme les réseaux sociaux. Mais malgré tous ces arguments, les chiffres restent inquiétants.

Publicité

Pour certains détracteurs, l’implication des joueurs dans la lutte contre le racisme aurait fait fuir de nombreux fans. Avec les chiffres en baisse, il va falloir prendre en compte cette possibilité…

Déclarations NBA 24/24

Les dernières actualités