NBA – Quand Jordan trash-talkait un handicapé… et perdait son 1 contre 1

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan lors d’un affrontement amical en fauteuil roulant avec le futur quadruple athlète paralympique Eric Garden
Walter Iooss Jr.

Puisque le basket NBA était bien trop facile pour lui, Michael Jordan s’est essayé au handibasket à la demande d’un jeune athlète. Mais ne croyez pas que la légende des Bulls s’est laissé ridiculiser et a facilement laissé la victoire à son adversaire, même dans un fauteuil roulant. Loin de là…

Publicité

Malgré une cote de popularité toujours plus importante, Michael Jordan se montrait de plus en plus discret et précautionneux publiquement durant ses dernières années aux Bulls. Il lui était donc quasiment impossible de répondre à toutes les demandes de jeunes fans, aussi touchantes et attendrissantes pouvaient-elles être.

Heureusement, la star de Chicago a eu le temps de répondre à de telles obligations avant de véritablement obtenir ce statut d’icône planétaire. Il n’était par exemple pas rare de le voir participer à des événements caritatifs durant les années 1980, avant qu’il ne soit sacré pour la première fois champion NBA.

Publicité

L’un des bénéficiaires de ces actions de charité n’est autre qu’Eric Garden, membre de l’effectif paralympique de Team USA à quatre reprises. Durant sa jeunesse, ce dernier avait vu son rêve de rencontrer son idole et de l’affronter rendu possible par l’émission américaine « Sports Fantasy ». Il raconte pour la chaîne YouTube officielle des Jeux paralympiques :

Au départ, mon plus grand rêve lié au sport était simplement de rencontrer Michael Jordan. Après, je l’ai changé un petit peu, et j’ai demandé à jouer contre lui en un-contre-un. Mais il fallait qu’il soit lui aussi dans un fauteuil roulant.

Publicité

Un rêve qui s’est réalisé en 1987, à l’occasion d’un camp d’entrainement où se trouvait His Airness. Au sortir d’une saison conclue avec une moyenne de 37.1 points par match, Jordan accepte de relever ce défi, et ne débarque pas sur le parquet avec un état d’esprit léger. Au micro de NBC, MJ montre qu’il ne compte pas se la jouer tendre avec son jeune adversaire, et entame le trash-talking sans pression :



Il ne me fait pas peur du tout. Il en faut beaucoup plus pour m’intimider. Il peut trash-talker autant qu’il veut à la télé, mais on va régler ça sur le terrain.

Malgré toute sa volonté de faire bonne figure, MJ s’est assez logiquement incliné, manquant de repères dans son fauteuil. Une défaite qu’il a cependant concédée en faisant preuve d’une combativité admirable, comme le raconte Garden.

Publicité

Le match a commencé, j’ai pris une bonne avance sur lui. Il essayait de se déplacer avec des petites manœuvres, et ses virages étaient assez mauvais. Mais au fil des minutes, il a compris le sport. À un moment donné je menais 16 à 4, et ça s’est fini à 21-14.

Ça vous permet de voir à quel point il était compétitif, et à quelle vitesse il a maitrisé la discipline.

Ceux qui ont déjà essayé de se déplacer en fauteuil roulant, voire même de joueur au handibasket, comprendront l’exploit que constitue un score aussi serré pour Jordan. Quoi qu’il en soit, le numéro 23 aura fait un heureux grâce à ce match si particulier, et lui aura laissé des souvenir impérissables.

De le voir se mettre dans le fauteuil, faire des allers-retours avec, essayer de comprendre comment le manœuvrer pour réussir, ça m’a donné de la motivation, et ça m’en donne toujours.

Publicité

Source de motivation pour des millions de basketteurs à travers le monde, Michael Jordan aura également emprunté ce rôle pour une jeune personne handicapée devenue star de sa discipline. Chapeau l’artiste.

Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback Vidéos, highlights

Les dernières actualités