NBA – La stat la plus WTF jamais diffusée à la télé

LeBron James et Michael Jordan
(DR)

Aux Etats-Unis comme chez nous, le monde de la NBA ne rechigne jamais devant les éternelles stats, omniprésentes et pas forcément toujours pertinentes. Mais au début de la saison 2017-2018, un graphique à peine croyable a été diffusé en plein prime-time à la télé. Souvenir.

Publicité

Ah, les stats. Que ferait-on sans elles ? Les médias les adorent, les franchises elles-mêmes ne jurent que par les fameuses analytics pour construire leurs stratégies, et les joueurs les consultent sitôt leur match terminé. Et soyons honnêtes : l’écrasante majorité du temps, les statistiques sont bénéfiques… mais ce n’est pas toujours le cas.

Durant la saison 2017-2018, un stagiaire visiblement alcoolisé décide de mettre en avant la contribution d’un certain Thaddeus Young. Il faut dire que l’ailier des Pacers fait le boulot cette année-là : 11.8 points, 6.3 rebonds et 1.9 passe de moyenne. Sympathique, mais pas de quoi en faire un Hall of Famer, n’est-ce pas ? Et pourtant.

Publicité

Durant un arrêt dans le jeu, les téléspectateurs ont la stupeur de voir le graphique ci-dessous faire irruption sur leur télé :



Joueurs avec 800 matchs et 13.5 points, 5.9 rebonds, 1.4 interception, 49% au tir dont 30% à 3 points de minimum de moyenne :

Magic Johnson, Larry Bird, Michael Jordan, LeBron James, Thaddeus Young.

Vous l’avez compris, les stats ont été « coupées » précisément pour inclure Young, quitte à frôler le ridicule. Et loin de nous l’idée de remettre en cause sa très honorable carrière, mais le voir aux côtés de ces 4 noms fait forcément sourire…

Publicité

Le plus cocasse dans l’histoire ? Même 3 ans après, et alors même que le joueur approche des 33 ans, il a presque encore sa place dans ce club aussi sélectif qu’étrange !

Young en est en effet à 965 matchs joués, tourne toujours à 5.9 rebonds en carrière, a augmenté ses interceptions à 1.5 par match, et son pourcentage au tir à 49.8% dont 33.3% de loin. Seuls les points le disqualifient, puisqu’il est tombé à 13.2 unités.

Publicité

Si on se demande encore ce qui est passé par la tête de l’homme qui a réalisé ce graphique, on ne peut que le remercier pour les fous rires engendrés dans les différents foyers. NBA, where amazing happens…

Les dernières actualités