NBA – L’incroyable record de rebonds établi par Dennis Rodman… à 46 ans !

Dennis Rodman Craig Sager

Dennis Rodman est l’un des joueurs de basket les plus extravagants de l’histoire, mais pas que. Derrière ses coupes de cheveux improbables et ses sorties lunaires, il était un rebondeur d’exception. D’ailleurs, à 46 ans, il a établi un record hallucinant dans le championnat britannique.

Publicité

Dennis Rodman restera à jamais comme l’un des joueurs les plus singuliers de l’histoire du basket. Intérieur de petite taille, il sortait déjà du lot visuellement face à des ailiers forts ou des pivots lui rendant souvent une bonne dizaine de centimètres. Mais comme si cela ne suffisait pas, il a aussi su se distinguer par son look si particulier.

Après des débuts tout en sobriété chez les Pistons, le « Worm » est devenu réellement lui-même en débarquant à Chicago. Si la présence de Michael Jordan inhibait certains, lui se plaisait dans cet environnement. Il se donnait toujours à 120% sur le terrain, et à 150% en dehors pour décompresser. En pleines Finales NBA, il n’hésitait par exemple pas à sécher les entrainements pour faire la fête !

Publicité

Si l’intransigeant MJ acceptait les frasques de son coéquipier, c’est parce qu’il disposait d’un don sur le terrain : il était capable de prendre tous les rebonds, de défendre sur les meilleurs joueurs adverses, et de ne jamais réclamer le ballon en attaque. Et cette capacité à anticiper le rebond ne l’a d’ailleurs jamais quitté, même de longues années après sa retraite.



Dans son livre Rapture, sorti mi-octobre, l’actuel coach des Raptors Nick Nurse raconte une anecdote folle sur Dennis Rodman. En février 2006, alors qu’il entraine à Brighton au Royaume-Uni, son président décide de signer le Worm, malgré ses 45 ans ! En seulement trois matchs, l’intérieur bat le record de rebonds en une rencontre avec 23 prises ! À 45 ans !

Publicité

Et son passage ne se limitera pas à cela, car comme dans son prime en NBA, Rodman se montre plus qu’imprévisible ! La preuve, lors de son premier match, il arrive avec plus de 20 minutes de retard à l’échauffement ! Sachant qu’il touchait 20.000€ par rencontre, un petit effort aurait été de mise… Qu’importe, les images sont collectors !

Publicité

Si tout cela semble improbable, n’est-ce pas totalement Dennis Rodman de signer un contrat de trois matchs au Royaume-Uni, juste assez pour briser un record all-time et se faire remarquer par ses retards ?

Dennis Rodman NBA 24/24 NBA Flashback Stats, records

Les dernières actualités