NBA – « Quand les gens comparent LeBron à Jordan, j’ai envie de vomir »

Lebron James et Michael Jordan
New York Post (DR)

Le débat pour le statut de GOAT passionne une bonne partie de la communauté NBA, mais révulse ceux qui estiment que la discussion n’a même pas lieu d’être. C’est le parti dans lequel un Hall of Famer a récemment déclaré qu’il se trouvait. Et avec la manière.

Publicité

Aussi longtemps qu’il continuera d’étoffer son CV et son palmarès, la conversation se maintiendra au cœur de l’actualité sur la planète NBA. LeBron James fait sans aucun doute possible d’ores et déjà partie des meilleurs joueurs de l’histoire de la ligue, mais vise plus qu’une place dans le Top 10 all-time. Il souhaite le dominer.

Pour certains, il se trouve déjà dans cette position. Son 4ème titre de champion fraichement acquis, accompagné d’un 4ème trophée de MVP des Finales, l’auraient propulsé à cette 1ère place. Un classement qui ne fait cependant pas du tout l’unanimité, notamment chez les anciens joueurs. Ceux-ci restent dans leur immense majorité partisans de Michael Jordan.

Publicité

Hormis Isiah Thomas, ils sont en effet rares à avoir pu affronter le tyran des Bulls sur les parquets, et à ne pas lui accorder le statut de GOAT. Ces derniers sont persuadés que leur bourreau d’antan restera indétrônable pendant de longues années encore, quelles que soient les performances de LBJ sur les dernières saisons de sa carrière.

Une conviction que partage pleinement Dino Radja. Ce nom ne vous dit peut-être rien, et fait pourtant partie de la liste des Hall of Famers passés par la NBA. Légende du circuit européen, l’intérieur croate est ainsi resté 4 ans sous le maillot des Celtics, entre 1993 et 1997, et y a compilé de jolies moyennes de 16.7 points, 8.4 rebonds et 1.3 contre.

Publicité




Il a donc vécu la période post-Larry Bird/Kevin McHale à Boston – loin d’être la plus mémorable de la franchise – et s’est frotté à plusieurs reprises à Jordan. Dès lors, il s’indigne de voir His Airness rabaissé à des comparaisons avec LeBron, et a laissé transpirer cette révolte dans son interview pour le média croate Index.



Quand les gens comparent LeBron à Jordan, ça me donne envie de vomir. Mon fils m’assure que LeBron est meilleur, mais pour moi, il n’y a même pas débat. S’il avait joué 20 ans plus tôt, James n’aurait jamais pu réaliser la moitié de ce qu’il fait aujourd’hui. Quand il pénètre dans la raquette, tout le monde s’écarte. Jordan prenait des coups, mais il dominait quand même.

Publicité

Le genre de transpositions inter-époques auxquelles les fans sont désormais habitués, mais qui fait toujours son petit effet lorsqu’elles sont utilisées pour régler le duel entre les deux numéros 23. Radja partage donc l’opinion de nombreux observateurs, en estimant que la rugosité du jeu de son temps ne permettrait pas au King de dominer comme il le fait de nos jours.

Là encore, il ne risque pas de recevoir que des réactions unanimes à cet argument. Certains lui reprocheront sans doute de ne pas prendre en compte la différence de gabarit entre les deux icônes, qui pourrait justifier l’attitude des défenseurs face à James. Mais pour l’ancien ailier fort, la star des Lakers ne tiendrait même pas la distance avec un autre Angelino.

Publicité

Je respecte LeBron, mais Kobe est meilleur.

Avec une telle prise de position, Radja aura du mal à trouver autant de soutien que dans le débat MJ/LeBron. Autant dire que l’ancien des C’s ne porte pas spécialement le Chosen One dans son cœur.

S’il est difficile pour n’importe qui de remettre en cause le point de vue d’un Hall of Famer concernant la différence de niveau entre MJ et LeBron, Dino Radja risque bien de trouver quelques opposants à son avis.

Déclarations LeBron James Los Angeles Lakers Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA