NBA – La scandaleuse modification de la ligue pour Allen Iverson

(DR)

Allen Iverson a apporté bien plus qu’un crossover mortel en NBA, il a aussi apporté un style unique. Le problème, c’est que la ligue ne voyait pas forcément cela d’un bon oeil, et a tout fait pour supprimer ce côté « hip hop » d’AI. La preuve, la NBA s’est permis de photoshoper The Answer sur la couverture d’un magazine.

Publicité

À la fin des années 90′, tout le monde voulait la détente ou le tir de Michael Jordan, le jeu de jambes de Hakeem Olajuwon, ou la défense de Gary Payton… Mais surtout, tout le monde voulait ressembler à Allen Iverson, la jeune star la plus influente de la ligue.

Dans un univers où tout était très normé, le meneur aux tresses avait une apparence unique qui séduisait la jeunesse, mais qui horripilait les téléspectateurs américains, majoritairement vieux et blancs. Alors par crainte de mauvaises retombées financières, la NBA a tout fait pour rendre Allen Iverson plus « présentable », y compris le « photoshoper » sur la couverture de son magazine officiel.

Publicité

Sur la couverture de l’édition de Noël du magazine « NBA Hoop », Allen Iverson a été représenté sans ses nombreux tatouages, et sans ses diamants aux oreilles. Le meneur s’est empressé de réagir par la suite.



Vous n’avez pas le droit de faire ça. Ce n’est pas juste, je suis qui je suis, et vous ne pourrez jamais changer ça. Qui vous a donné le droit de me recréer comme ça ? Tout le monde sait qui est Allen Iverson, c’est complètement fou. Je suis choqué que quelqu’un puisse penser à faire ça.

Publicité

La NBA n’a jamais eu le droit de me représenter d’une façon différente au public que ce que je suis réellement. Mes tatouages ont toujours été la représentation de ma liberté et une forme d’expression qui m’est propre. On ne peut pas me les enlever.

Malheureusement, Allen Iverson n’était pas au bout de ses peines après cet épisode scandaleux de 1999. En 2005, le commissionnaire David Stern a mis en place un « dress code » très strict pour l’empêcher de porter ses vêtements trop larges, ses diamants, et ses casquettes…

Publicité

Difficile d’imaginer la NBA faire cela à une époque où l’acceptation de soi est reine. Chacun est poussé à s’exprimer, et Adam Silver prendrait d’énormes risques en limitant l’expression d’une star.

Allen Iverson Buzz Déclarations NBA 24/24

Les dernières actualités