NBA – Le joueur puni par son équipe… pour avoir refusé de sortir dans un strip-club !

James Harden
(DR)

Parmi les passe-temps favoris des joueurs NBA, les sorties dans les strip-clubs sont un incontournable, Lou Williams nous en a encore donné la preuve récemment. Mais un jour, un joueur a refusé de suivre ses coéquipiers dans ce lieu propice aux péchés… Résultat ? Il a pris une énorme amende par ses dirigeants !

Publicité

Les joueurs NBA ont beaucoup de temps à tuer pendant la saison régulière, alors ils doivent trouver des moyens efficaces de se divertir. Et pour beaucoup, profiter de la vie nocturne est un bon moyen de ne pas s’ennuyer. Lors d’un jour de repos, ou à la veille d’un match à l’extérieur, il n’est pas rare de voir des stars arpenter les strip-clubs.

Avant d’arriver dans la bulle, Lou Williams a par exemple profité d’un drame familial pour se rendre avec le rappeur Jack Harlow dans l’un des clubs les plus prestigieux de tout Atlanta ! S’il y était officiellement pour manger des ailes de poulet, qui portent d’ailleurs son nom, on se doute qu’il n’a pas gardé les yeux que sur son assiette…

Publicité

Mais il n’est pas le seul dans ce cas là. James Harden est par exemple un grand adepte, il a même son maillot retiré au plafond d’une boite de striptease à Houston ! Heureusement, tous les joueurs ne sont pas ainsi. Un jour, le pivot Shawn Bradley a refusé de se joindre à ses coéquipiers dans ces boites de nuit « spéciales », pour respecter ses convictions religieuses. Mais plutôt que d’être félicité, il a été puni par son équipe !



Voici son récit de la situation dans un documentaire sur ESPN :

Un jour, le propriétaire de l’une de mes franchises m’a appelé pour me dire qu’il avait organisé une réunion obligatoire pour tous les joueurs. C’était un diner, mais le nom du restaurant ne m’a pas inspiré confiance. J’ai alors demandé si c’était un club de striptease, et il m’a dit que c’était le seul endroit où il avait pu réserver.

Publicité

J’ai répondu que je n’irai pas, que c’était trop éloigné de mes valeurs religieuses et morales. Le propriétaire m’a dit que si je n’y allais pas, c’était 10.000$ d’amende. Je lui ai simplement dit que je refusais, et que s’il voulait me sanctionner pour mon refus de me rendre dans un strip-club, il pouvait me sanctionner.

Shawn Bradley a donc accepté de payer 10.000$… pour ne pas se rendre dans un strip-club ! Sa foi mormone est incontestablement très solide. Il y a du avoir un bon nombre d’amendes improbables dans l’histoire de la ligue, mais là, on atteint les sommets du ridicule !

Publicité

On connait toute une liste de joueurs NBA qui n’auraient jamais payé une telle somme. Au contraire, ils rêveraient même d’être forcés par leurs dirigeants à sortir la nuit !

Buzz Déclarations NBA 24/24

Les dernières actualités