NBA – Le cruel dilemme pour Killian Hayes

Killian Hayes avec son coach aux Pistons Dwane Casey
Raj Mehta

Suite à sa blessure, Killian Hayes et sa franchise vont devoir prendre une décision bien difficile… Selon le choix fait, la saison rookie du Français pourrait passer de compliquée à tout simplement catastrophique. Affaire à suivre.

Publicité

Killian Hayes va être plus que jamais au coeur de toutes les discussions à Detroit dans les jours à venir. Déjà remis en question par certains après une début de saison très compliqué (4.6 points, 3.6 passes décisives à 27.7% au tir et 25% à 3 points), le jeune meneur français va finalement perdre sa place dans le 5 de départ pour cause de blessure.

Une question va désormais se poser chez les Pistons : comment soigner la blessure du n°7 de la dernière draft ? Deux options sont sur la table pour le moment, à savoir le repos, ou l’opération. L’impact sur la saison du français sera bien différent selon le choix final.

Publicité



Killian Hayes pourrait manquer entre 4 et 6 semaines avec sa déchirure labrale à la hanche, s’il décide de ne pas se faire opérer selon Vince Goodwill. « L’opération est une option, selon les sources, et si Hayes passe sur le billard, il pourrait rater le reste de la saison.

Publicité

Killian Hayes se retrouve donc face à un dilemme difficile pour un jeune joueur qui a à coeur de se rattraper après un début de saison raté. Soit il tente de se soigner avec du repos, puis de la rééducation, avec un risque élevé de rechute, soit il passe entre les mains d’un chirurgien, en prenant le risque de ne plus rejouer cette saison.

Mais au final, et si une absence longue durée était un mal pour un bien ? Après 7 rencontres, il est assez clair que le meneur tricolore n’est pas totalement prêt à prendre les rênes d’une franchise NBA. En se faisant opérer, il aurait un an pour apprendre les ficelles du métier, pour observer attentivement le jeu, et aussi pour prendre un peu musculairement…

Publicité

La balle sera finalement dans le camp du joueur pour prendre cette décision. Un retour rapide pour accumuler l’expérience ? Ou une saison blanche pour prendre le temps de s’adapter à la vie NBA ? Choix cornélien.

Les dernières actualités