NBA – Les flippants précédents de la blessure de Killian Hayes

DR

Le début de saison difficile de Killian Hayes vient définitivement de tourner au cauchemar. Victime d’une déchirure labrale de la hanche, il pourrait être embêté un long moment par cette blessure assez gênante. En fait, les antécédents en NBA ne sont pas spécialement rassurants…

Publicité

Killian Hayes a connu des débuts plus que difficiles en NBA… Titularisé dès le premier match de la saison, il a du découvrir le très haut niveau face aux meilleurs meneurs de la ligue, comme Stephen Curry ou Trae Young. Dans ces conditions, il est presque impossible de briller et de donner une bonne image.

Et le début de saison du Français a véritablement tourné au cauchemar ce lundi, lorsqu’il s’est blessé lors de la rencontre face aux Bucks… Si dans un premier temps les Pistons se sont voulus rassurants en annonçant une simple contracture musculaire, le verdict est finalement bien plus lourd et inquiétant pour la suite de la saison.

Publicité

Killian Hayes souffre officiellement d’une déchirure labrale de la hanche, ce qui pourrait finalement se révéler assez grave. En effet, il existe plusieurs antécédents en NBA, et les joueurs touchés ont eu beaucoup de mal à s’en remettre… On espère que le jeune meneur réussira à conjurer le sort !



Pour commencer, LaMarcus Aldridge s’est déchiré la hanche lors de sa première saison à l’université de Texas, et a eu besoin de 6 mois pour revenir à 100% et gagner le droit de se présenter à la draft. Une blessure qu’il a subi de nouveau en 2012, qui a nécessité une opération, et environ 7 mois pour retrouver les parquets avec les Blazers à l’époque. Il est depuis en très bonne santé.

Publicité

Même s’il a été absent des terrains pendant plus d’un an, Aldridge n’est pas à plaindre. Martell Webster a lui aussi connu une déchirure labrale, mais sa récupération a été bien moins réussie. Car après avoir été touché une première fois en 2015, il a décidé de se soigner à base d’injections de stéroïdes. Un mois plus tard, il a effectué son retour pour 1 match… le temps d’aggraver la déchirure labrale ! Il n’a plus joué en NBA depuis.

En gros, une déchirure labrale n’intervient quasiment jamais seule ! Aldridge comme Webster ont connu une seconde blessure similaire, même après une opération censée soigner la hanche. Pire même, dans certains cas, cette blessure engendre d’autres pépins comme des douleurs aux genoux ou autre…

Publicité

Si Killian Hayes décide de se faire opérer, il pourrait bien tirer une croix sur sa saison ! Il faut quoiqu’il arrive espérer qu’il ne refera pas une rechute à son retour, que ce soit dans 1 ou 7 mois !

Les dernières actualités