Publicité

NBA – Un consultant recadre sévèrement Paul George

NBA - La clé du succès des Clippers selon Paul George
Yahoo Sports

On l’avait quitté au plus bas dans la bulle, et pourtant, Paul George réalise un beau début de saison avec les Clippers. Toutes ses moyennes sont en hausse, signe d’une belle forme, mais malgré cela, certains ne sont pas convaincus par l’ailier. Pour Shannon Sharpe par exemple, impossible de se prononcer avant les playoffs.

Publicité

L’été dernier, Paul George est devenu la risée de la NBA à cause de ses performances dans la bulle. On connaissait le joueur brillant en playoffs avec les Pacers, le leader dans la course au MVP avec le Thunder, on a découvert la superstar en perdition avec les Clippers. Heureusement pour son équipe, cette mauvaise période appartient désormais au passé.

Car cette saison, PG13 a retrouvé du jus, et enchaine les performances convaincantes. La preuve, toutes ses moyennes sont en hausse, et il semble s’épanouir dans un rôle de leader, au profit de Kawhi Leonard. Avec ses 24.6 points, 6.5 rebonds, 4.8 passes, et 1.6 interception, l’ailier est de retour à son meilleur niveau.

Publicité

Pour autant, tous les analystes ne sont pas prêts à s’emballer Outre-Atlantique. Paul George est la pièce centrale des Clippers et l’une des raisons principales derrière leur beau bilan, mais ce n’est pas là qu’il doit être jugé. Pour Shannon Sharpe, analyste dans l’émission Undisputed avec Skip Bayless, PG ne pourra se racheter qu’en playoffs.



Est-ce qu’il s’est surnommé « Saison Régulière P », ou « Playoff P » ? Si on regarde ses deux dernières saisons à Indiana, qu’est-ce qu’il s’est passé ? Si on regarde ses deux saisons à OKC, qu’est-ce qu’il s’est passé ? Regardons la saison passée dans la bulle, qu’est-ce qu’il s’est passé ? Il est bon en saison régulière, très bien, il l’était aussi l’an dernier et avec le Thunder.

Publicité




Mais quand Russell Westbrook marquait 44 points en playoffs, lui en mettait 5 ! Il peut s’énerver contre les médias, mais ce n’est pas nous qui l’appelons « soft », ce sont ses propres collègues ! Il doit convaincre les autres joueurs qu’il est bon en playoffs. Personne ne s’est jamais moqué de Kevin Durant en playoffs, ni de Kobe ou de LeBron.

Quand Shannon Sharpe fait référence au passage de Paul George à Indiana et à Oklahoma City, il parle des 4 éliminations consécutives au premier tour des playoffs subies par le All-Star. Et il faut reconnaitre que les meilleurs joueurs ne sont pas attendus sur les 8 premiers matchs de la saison, mais plutôt sur les 8 derniers, ceux qui amènent au titre.

Publicité

Si la bonne forme de Paul George n’est pas l’assurance qu’il sera au niveau en playoffs, c’est au moins de bonne augure pour la suite. Tyronn Lue peut mettre en place des choses autour de sa star.

Déclarations Los Angeles Clippers NBA 24/24 Paul George

En direct : toute l'actu NBA