NBA – Un ancien Warrior révèle le secret découvert par Curry qui le rend injouable

Steph Curry avec les Warriors
DR

Doté d’un immense talent depuis toujours, Stephen Curry a néanmoins dû comprendre les mécanismes de la NBA avant d’y briller. Un de ses anciens partenaires cible un aspect du jeu des Warriors qui lui a permis d’exploser.

Publicité

Avec des moyennes de 17.5 points, 5.9 passes, 4.5 rebonds et 43.7% à 3 points pour sa première saison dans la ligue, Stephen Curry n’a pas vraiment eu besoin d’un temps d’adaptation pour s’y exprimer. Véritable star à sa sortie de Davidson, le meneur a su immédiatement transposer son jeu à l’échelon supérieur.

Néanmoins, il a dû attendre l’exercice 2013-14 pour obtenir sa première sélection de All-Star, et le suivant pour s’imposer comme un candidat sérieux au titre de MVP. Entretemps, il a évidemment dû composer avec les blessures, mais a aussi connu quelques périodes de doute importantes qui ont influé sur sa production.

Publicité

Une période sur laquelle son ancien pivot, Andrew Bogut, est revenu dans le cadre de son podcast Rogue Bogues. Parfois tenté de prendre les commandes dès le début des matchs sur ses premières années en NBA, le Chef a selon lui fini par comprendre et intégrer l’un des principes de jeu de Golden State : le collectif d’entrée de jeu.

Publicité

Il a pris conscience que les roles players pouvaient l’aider, et qu’il fallait qu’il les trouve tout de suite – avec Andre Iguodala qui plante un 3 points, (Andrew) Bogut qui met un dunk, David Lee qui inscrit un finger roll – et impliquer tout le monde.



Il ne fallait pas non plus qu’il en fasse trop, mais simplement qu’il soit agressif. Une fois que tout le monde avait mis un tir et attiré la défense pour la rendre plus passive, il savait qu’il allait avoir une période de 3-4 minutes où il pouvait scorer 16 points.

Publicité

Dès que Steph a compris ça, c’en était fini pour le reste de la ligue. Il savait qu’il pouvait se reposer pendant quelques possessions et jouer sans le ballon. Il pouvait avoir 6 points, et bam : 5 minutes plus tard, vous regardiez le tableau d’affichage, et il en avait 21.

Ce genre de scénarios est bien connu des fans des Warriors, et s’est répété à de multiples reprises durant les saisons de règne de la franchise. Discret sur les premières minutes des rencontres, Steph prenait subitement les choses à son compte, et créait l’écart pour son équipe. Bogut s’en souvient avec nostalgie, et a longtemps pris cet exemple pour former les prospects.

Publicité

Ça s’est produit sur tellement de matchs ! Et c’est pour ça que je dis à tous les jeunes joueurs qu’ils n’ont pas forcément besoin de toucher le ballon à chaque possession, et de faire 16 dribbles. Quand vous êtes un scoreur et un shooteur exceptionnel, vous pouvez faire ça en séries et rapidement.

Le déclic de Stephen Curry est donc venu du collectif des Warriors, qui lui a permis d’étirer les défenses adverses, et donc de les sanctionner. La tactique se révèle plus difficile à appliquer ces derniers mois.

Déclarations Golden State Warriors NBA 24/24 Stephen Curry

Les dernières actualités