NBA – Galères en vue pour Michael Jordan ?

DR

Pour la première fois depuis des années, Michael Jordan peut avoir le sourire au vu des résultats de son équipe des Hornets. Mais lorsque ce n’est pas sur le plan sportif que la franchise galère, ce sont des soucis financiers qui pourraient rapidement la rattraper. Explications.

Publicité

Sur le papier, le pire était promis aux Hornets avant le début de la saison. Leur roster très inexpérimenté n’était a priori pas en mesure de rivaliser pour une place dans le Top 10 de la conférence Est, et devait rapidement se retrouver décroché selon les observateurs. Après 21 matchs, c’est pourtant à la 8ème place du classement que Charlotte pointe (10-11).

S’il est encore trop tôt pour tirer un bilan définitif sur le statut de la franchise, Michael Jordan peut se réjouir devant le visage affiché par ses joueurs. Depuis 2010 et sa prise de pouvoir, l’organisation n’a pris part qu’à 3 campagnes de playoffs, la dernière remontant à 2016. L’entrain est donc de mise pour le propriétaire. Tout du moins d’un point de vue sportif.

Publicité

En septembre 2019, MJ avait accepté de vendre une partie de ses actions à deux investisseurs new-yorkais, à savoir les poids lourds de la finance Gabe Plotkin et Daniel Sundheim. Une nouvelle en apparence anodine, mais qui se révèle plus compliquée aujourd’hui.

Publicité

Pourquoi ? Pour mieux comprendre, il faut se plonger dans l’actualité boursière récente, et le phénomène ultra-médiatisé lié à la firme GameStop. Plusieurs utilisateurs Reddit ont ainsi voulu jouer un mauvais tour à Wall Street et déjouer l’une de leurs pratiques courantes pour gagner de l’argent, portant le nom de « short » dans le jargon financier.



Pour expliquer très simplement, les traders pronostiquent la chute des actions d’une société, vendent « à découvert » des parts et font des bénéfices au moment de racheter les parts, à la seule et unique condition que la baisse du prix de l’action ait bien été effective. A l’inverse, si la cote boursière de la société en question repart à la hausse, l’argent est perdu pour les traders.

Publicité




Mais en quoi cela concerne les Hornets ? C’est justement la démarche qu’ont entreprise Gabe Plotkin et Daniel Sundheim, les associés de Michael Jordan, vis-à-vis de GameStop, une enseigne américaine spécialisée dans les jeux-vidéo en perte de vitesse ces dernières années. Tout se déroulait à merveille pour eux, jusqu’à ce que les Redditors se mobilisent en masse pour faire augmenter l’action de l’entreprise de façon démentielle (+1.700% en quelques jours) et fassent donc perdre des sommes conséquentes aux deux hommes.

Face à cette situation, et l’engouement toujours croissant autour de cette provocation envers Wall Street, Melvin Capital a dû cesser ses opérations avec GameStop, et concéder sa défaite. Par ce biais, le fonds d’investissement a donc acté des pertes qui seraient «catastrophiques » selon le journaliste Nick Jungfer. Une sale passe financière qui pourrait venir jouer la trouble-fête dans le fond d’investissement des Hornets.

Publicité

Ajoutez à cela les quelque 230 millions de dollars perdus par Michael Jordan sur l’année 2020 à cause de l’épidémie, et vous comprendrez alors les déboires que lui et sa franchise vont devoir affronter. Rassurez-vous quand même, His Airness, tout comme les deux actionnaires de Charlotte, peuvent toujours compter sur une fortune personnelle parée à toute épreuve.

Sans le vouloir, certains fans des Hornets ont donc peut-être indirectement contribué à leur mise en difficulté financière. Décidément, le destin ne laisse jamais de répit à Michael Jordan dans son rôle de propriétaire.

Feed NBA 24/24