Publicité

NBA – Alex Caruso dévoile sa nouvelle addiction

Blessure Alex Caruso
Lakes How Life (DR)

L’impact d’Alex Caruso sur les résultats de son équipe est impressionnant cette saison. Énergique et discipliné, il contribue efficacement des deux cotés du terrain. Dopé à la compétition, le Carushow a une nouvelle addiction, qu’il a dévoilée il y a quelques temps…

Publicité

Joueur de l’ombre dans le dispositif de Frank Vogel à Los Angeles, Alex Caruso n’en demeure pas moins une pièce importante. Le coach des Lakers n’hésite pas à lui faire confiance dans les 4èmes quart-temps, là où sa défense et son énergie font des merveilles en fin de match.

Son +/- de 6.2 cette saison ne ment pas : AC Fresh fait peu d’erreurs sur le terrain et répond souvent présent. Son pourcentage à trois points (46.3%) est la cerise sur le gâteau. Récemment, l’arrière a fait une apparition dans le podcast de Duncan Robinson, The Long Shot, où il a expliqué son addiction. Le chocolat ? L’alcool ? Non, plutôt… les playoffs :

Publicité

Aller en playoffs mec… Les playoffs sont tellement addictifs. C’est tellement kiffant. C’est tellement fun parce-que en playoffs, tout est intense, chaque action compte. Je ne dis pas que la saison régulière ne compte pas, on retrouve ce même souci du détail, mais pas la même intensité. Il n’y a pas cette mentalité de « maintenant ou jamais. »

Franchement, maintenant que j’y repense, je me dis… c’est cool de jouer en NBA, j’aime jouer la saison régulière, mais… j’ai trop hâte de retourner en playoffs.



La saison dernière, dans la bulle d’Orlando, Caruso a disputé ses premiers playoffs, et a été précieux dans la rotation de Frank Vogel. Il a disputé les 21 matchs des Purple & Gold et a même été titulaire lors du game 6 des Finales – celui du titre ! Désormais champion, le divin chauve a évoqué son admiration pour son ancien coéquipier Rajon Rondo, connu pour ne pas être un grand fan de la saison régulière :

Publicité




Rondo, un de mes coéquipiers préférés parce que c’est génial de partir à la guerre avec lui, il n’a pas une super réputation dans la ligue car des fois on ne le voit pas souvent jouer pendant la saison, mais après, tu entends parler de « Playoffs Rondo », tu en entends parler et tu vois que ça existe vraiment.

Donc je comprends ça à 100% maintenant. C’est le mec le plus compétitif avec qui j’ai joué. Tellement compétitif qu’après toutes ces années il ne se soucie même plus de ce qui se passe avant les playoffs. Mais une fois qu’il est dans son élément, tu le vois et tu comprends pourquoi. Ça a cliqué pour moi, je me suis dit, « ok je comprends maintenant. »

Ça y est : Alex Caruso est un grand drogué des playoffs, la faute aux initiés que sont LeBron James et Rajon Rondo qui l’ont entrainé dans leur cercle. Désormais, plus question de rater le rendez-vous des grandes équipes au printemps pour le Carushow – le sevrage est impossible pour de tels compétiteurs.

Publicité

Heureusement pour l’arrière des Lakers, sauf cataclysme, son équipe défendra son titre en playoffs et seront favoris pour le back-to-back. L’occasion pour lui de lâcher les chevaux et de prouver qu’il a désormais bel et bien l’ADN d’un champion.

Alex Caruso Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24