NBA – Anthony Edwards met fin à une carrière en signant le poster de l’année, LeBron réagit !

Incroyable scène lors du match entre les Wolves et les Raptors ce vendredi soir. Vers la fin du troisième quart-temps, Anthony Edwards a fait parler sa puissance en signant tout simplement le poster de l’année. Pour son adversaire, il va être difficile de s’en remettre.

Publicité

Toronto qui affronte Minnesota ? Non, ce n’est clairement pas l’affiche de l’année. On a d’ailleurs eu un match assez pauvre offensivement, ou efficace défensivement selon votre point de vue. Les Raptors s’en sont sortis 86-81, et ce malgré un Fred VanVleet à 4/20 au tir. Heureusement pour les hommes de Nick Nurse, Nick Powell a répondu présent avec 31 unités, dont un sympa 6/10 derrière l’arc.

En face ? Pas grand chose à noter. Karl-Anthony Towns peine à peser sur les matchs, lui qui conclut sa prestation à 8/13 au tir, mais 19 petits points. Pas assez pour espérer quelque chose, d’autant que le soutien manque. Anthony Edwards par exemple termine à 3/14 au tir, dont 0/7 à trois-points.

Publicité

Néanmoins, et vous l’avez compris, le rookie s’est mis en valeur. Il n’a mis que trois tirs, mais il n’en a eu besoin que d’un pour signer ce qui est qualifié comme le dunk de l’année. Ça se passe à la fin du troisième quart-temps, et c’est le pauvre Yuta Watanabe qui a subi la foudre. Une chose à dire : ouch.



Publicité

Destruction totale, surtout sur ce second angle qui est franchement impressionnant. Edwards n’a pas réussi une grande prestation, mais son dunk va rester dans les mémoires pendant un long moment. Même un certain LeBron James a kiffé :

Mon Dieu petit frère, sheeesh ?? !!!!

Publicité

La saison est encore longue, mais Anthony Edwards postule déjà pour le poster de l’année. Comme quoi, même dans un mauvais soir, le rookie est capable de belles prouesses. Ça promet.

Feed NBA 24/24