NBA – LaMarcus Aldridge réagit à la décision choc de Gregg Popovich sur lui

NBA - 4 destinations potentielles qui se murmurent pour LaMarcus Aldridge
Forbes (DR)

À 35 ans et avec bien des kilomètres au compteur, LaMarcus Aldridge n’est logiquement plus aussi tranchant et décisif que lors de ses années à Portland. Le vétéran est toujours capable de contribuer, mais d’une manière différente. Gregg Popovich a d’ailleurs pris une décision radicale pour l’intérieur : sa mise sur le banc. Et LMA a réagi.

Publicité

Depuis près de 15 ans, LaMarcus Aldridge est une figure familière en NBA. L’intérieur est l’un des scoreurs les plus fiables de sa génération, et son jeu au poste comme ses fadeaways dos au panier ont fait des ravages pendant des années. Malheureusement, le n°12 des Spurs n’a jamais réussi à atteindre un stade avancé en playoffs.

Cette année, l’ailier-fort doit s’adapter à un jeu de plus en plus rapide, lui qui ne rajeunit pas. Revenu d’une blessure à la hanche qui lui a fait rater 6 matchs, Aldridge a eu une surprise de la part de Gregg Popovich pour son retour : contre OKC, il a décidé de faire sortir sa star du banc. Un choix logique, compte tenu sa condition physique, n’est-ce pas ?

Publicité

Oui, sauf que Pop a récidivé contre les Pelicans samedi soir. D’après le San Antonio Express News, il pourrait bien s’agir d’un changement définitif pour LMA, qui deviendrait un joueur de banc. Il a réagi à la question et évoqué le sujet, encore un peu mal à l’aise :

C’est vraiment tout nouveau pour moi. J’essaie encore de m’acclimater à ce changement, de trouver le moyen d’être dispo directement en sortant du banc.

Tout n’était pas parfait ce soir et je ne pense pas que ce sera parfait avant un moment. Ça va me prendre du temps de m’habituer à tout ça.



Lors de sa deuxième sortie en tant que remplaçant, Aldridge a marqué 21 points, pris 5 rebonds et un contre, pour aider les Spurs à remporter un succès précieux samedi soir face aux Pelicans (117-114).

Si la pilule est difficile à avaler, c’est parce qu’avant ce changement de rôle, le L-Train avait l’habitude de squatter les 5 majeurs, et pas qu’un peu.

Publicité

En effet, Aldridge avait tout simplement enchainé le deuxième plus grand nombre de titularisations en carrière parmi les joueurs actuels, seulement derrière un certain… LeBron James, avec la bagatelle de 980 rencontres débutées dans le 5 de départ, contre 1060 pour le King. Une preuve de sa régularité au plus haut niveau.

Au sein d’un groupe plus jeune que par le passé, les Spurs font peau neuve en titularisant Jakob Poeltl qui apporte plus défensivement, et Trey Lyles au poste 4. LMA avait débuté tous les matchs jusque là cette saison. Reste à voir si ce nouveau rôle lui permettra de contribuer efficacement, au sein d’une équipe de San Antonio surprenante, 5ème à l’Ouest.

Publicité

Nouvelle étape dans la carriere de LaMarcus Aldridge ? S’il y a bien un entraineur capable de convaincre une star de commencer sur le banc, c’est Gregg Popovich. Un nouveau rôle qui a convaincu face aux Pels, et qui demande confirmation sur les prochains rendez-vous…

Feed NBA 24/24