NBA – Nicolas Batum réagit à l’idée géniale des fans des Clippers pour lui

L’ailier français des Los Angeles Clippers, Nicolas Batum, a dévoilé sa ruse pour déstabiliser ses adversaires durant les rencontres
Brian Rothmuller

Pratiquement devenu ennemi public du côté de Charlotte, Nicolas Batum s’est transformé en l’espace de quelque mois en coqueluche des fans des Clippers. Certains d’entre eux ont même lancé une initiative originale à son sujet, à laquelle le Français a réagi de vive voix.

Publicité

De par sa confiance en lui, il s’imaginait peut-être vivre un tel conte de fée dans sa nouvelle franchise. En revanche, peu d’observateurs s’attendaient à le voir aussi bien s’intégrer dans un effectif comme celui des Clippers. Nicolas Batum relève parfaitement le challenge qui se présente à lui à Los Angeles, et met presque tout le monde d’accord grâce à ses prestations.

Son impact est tel dans le jeu de sa nouvelle équipe, qu’il n’a pas tardé à se mettre dans la poche les fans angelenos. Une frange de la Clippers Nation l’a même honoré il y a quelques semaines par le biais de la création d’un collectif, le « Batum Battalion », et même… de t-shirts. Lancé sur le sujet dans le podcast Battle For LA, l’ailier tricolore a livré son opinion.

Publicité

Je n’en avais pas entendu parler, et c’est ma femme qui m’a mis au courant. Elle est très active sur Twitter pendant les matchs, et elle a vu ça. Elle m’a dit : « Il y a un groupe de fans qui a créé quelque chose à propos de toi : le Bataillon Batum. » Et j’ai adoré ! Je suis arrivé dans l’équipe il y a seulement deux mois, et j’ai déjà un groupe de fans comme ça derrière moi !

Publicité

C’est cool, parce qu’on a pas de fans dans les tribunes, il n’y a pas de public… Ce n’est pas évident cette année. Donc de voir un groupe comme ça, de voir qu’il y a des fans qui vous soutiennent toujours… Ça fait un an que le shutdown de la NBA a eu lieu, et on a besoin de ça. J’adore, et je les en remercie.



Batman peut d’autant plus se réjouir de cet accueil, au vu de l’image qu’il possédait l’an dernier auprès des supporters des Hornets. Sorti de la rotation par son coach, James Borrego, il était vu par certains comme un poids pour Charlotte. Il faut dire que son absence de temps de jeu l’empêchait de justifier son salaire de 25 millions de dollars.

Publicité




Cette page de sa carrière désormais derrière lui, l’ailier français peut pleinement savourer sa belle réputation retrouvée dans la Cité des Anges. On doute néanmoins le voir un jour étrenner dans les couloirs du Staples Center l’un des designs imaginés par le Bataillon Batum, malgré toute le processus artistique qu’ils ont dû nécessiter.

Publicité

Nicolas Batum vit non seulement un rêve éveillé sur les parquets cette saison, mais aussi en dehors. Ses performances abouties lui ont ainsi permis de devenir l’égérie d’une collection de t-shirts entière, pour sa plus grande joie.

Feed NBA 24/24