NBA – Kevin Durant cash : « C’est la période où je me suis le plus amusé »

NBA - Kevin Durant et Dave Fizdale réagissent à la victoire des Nets face aux Knicks
Uproxx.com (DR)

Dotés d’une superteam, Kevin Durant et ses Nets font bien partie des favoris pour le titre. Le genre de run en postseason qui rappelle de bons souvenirs à l’ailier. Durantula garde notamment une période de sa carrière en mémoire, qu’il considère comme la meilleure de sa vie.

Publicité

Doublement bagué, MVP 2014 et multiple All-Star, Kevin Durant n’a absolument plus rien à prouver. Le franchise player des Nets est d’ores et déjà une légende de la ligue. Cela ne l’empêche pas d’en vouloir toujours plus. Deuxième de l’Est avec sa franchise (38-19), le joueur est en position idéale pour les playoffs, au bout desquels il compte bien remporter son troisième titre de champion, après avoir été sacré à Golden State.

Pour autant, KD n’en oublie pas sa première maison en NBA, à savoir OKC. Sous le maillot du Thunder, l’ailier va se révéler au monde comme un attaquant inarrêtable, avec notamment quatre titres de meilleur scoreur. Surtout, il va emmener la franchise loin en postseason, comme en 2012, lorsqu’ Oklahoma City atteindra les Finales. Encore aujourd’hui, cette campagne de playoffs a une importance énorme aux yeux du joueur, comme il l’a expliqué lors du podcast Million Dollaz Worth Of Game :

Publicité

À 23 ans, ma cinquième année dans la ligue, nous sommes allés en Finales NBA. Après ça, on n’y est plus retourné. Ce parcours que nous avons fait en 2012, du premier tour aux Finales, c’était le plus amusant que j’ai jamais eu en jouant au basket. Et je me disais « J’ai besoin de cette expérience à nouveau ».



C’est cette réflexion qui va mener à ce que beaucoup considèrent comme la pire trahison de l’histoire. Défait en 2016 par les Warriors, Durantula va rejoindre cette même équipe à l’intersaison, provoquant la rage de toute la ville d’Oklahoma City. S’il n’a pas toujours bien communiqué suite à cela, Durant révèle que la destination lui importait peu en fin de compte, et qu’il était donc uniquement drivé par ce désir de revoir les Finales :

Publicité




Je me fiche de savoir avec qui c’était. J’avais juste besoin de revivre cette expérience, parce que je me sentais plus vivant, comme si c’était ce que je devais faire sur terre à ce stade.

En fin de compte, KD n’a pas vraiment eu à regretter cette décision. Au sein des Warriors, l’ailier va atteindre les Finales NBA trois saisons de suite, avec un back-to-back et deux titres de MVP des Finales à la clé. S’il s’est blessé gravement durant la troisième, perdue contre les Raptors, Durant a néanmoins pu en profiter pour garnir son armoire à trophées. Aujourd’hui à Brooklyn, le joueur est en bonne position pour y arriver à nouveau, au sein d’un effectif dont il est le boss incontesté.

Publicité

Longtemps conspué pour son départ vers Golden State, Kevin Durant n’a jamais regardé dans le rétroviseur. Cela ne l’empêche pas de se souvenir des bons moments à OKC, où il a posé les fondations de son immense carrière.

Feed NBA 24/24