Publicité

NBA – Perkins plaide pour une grande première depuis 26 ans !

kendrick perkins pas d'accord avec la NBA
ESPN (DR)

Après une carrière passée dans l’ombre sur les parquets, Kendrick Perkins s’attire de plus en plus la lumière en tant que consultant télé. Sa dernière sortie concerne le trophée de Rookie de l’Année, et entraine énormément de réactions par son originalité…

Publicité

Quand certains de ses homologues phares perdent ces temps-ci leur poste pour des écarts coûteux, lui semble on ne peut mieux installé chez ESPN. Membre du géant des médias sportifs américains depuis sa retraite sportive, Kendrick Perkins s’est progressivement installé comme l’un de ses éléments phares aux côtés de Stephen A. Smith ou Max Kellerman.

Il doit notamment sa notoriété à son franc parler caractéristique, et à ses sortie parfois pour le moins décalées. À l’approche de la fin de saison régulière, c’est sur les trophées individuels que se penche de plus en plus régulièrement l’ancien pivot NBA. Et son avis concernant le prix de Rookie de l’Année détonne grandement.

Publicité



Quand la saison se terminera, LaMelo Ball et Anthony Edwards devront avoir droit à la même chose que ça ! Co-Rookie Of The Year. Continuez…

Un tweet concis, accompagné d’une photo de Jason Kidd et Grant Hill. Les deux hommes se placent ainsi comme les derniers co-receveurs de la distinction, à l’issue de la saison 1994-95.

Publicité




À l’époque, Kidd avait conclu son exercice rookie avec 79 matchs au compteur, et des moyennes de 11.7 points, 7.7 passes et 5.4 rebonds par rencontre. Dans le même temps, Hill avait également été récompensé pour ses stats de 19.9 points, 6.4 rebonds et 5.0 passes en 70 sorties. LaMelo Ball et Anthony Edwards pourraient-ils les imiter, 26 ans plus tard ?

D’un point de vue chiffré, cette opinion peut se défendre. Le meneur de Hornets tourne ainsi à 15.6 points, 6.0 rebonds et 6.2 passes par match, tandis que l’ailier des Wolves lui tient la dragée haute avec 19.1 points, 4.7 rebonds et 2.9 passes de moyenne. En revanche, les 21 rencontres manquées par LaMelo pourraient jouer en la faveur de son rival.

Publicité

Alors, d’accord avec la hot take de Kendrick Perkins sur la course pour le Rookie de l’Année ? Compte tenu des avis divergents sur le sujet dans la communauté NBA, cette solution pourrait satisfaire tout le monde.

Feed NBA 24/24