Publicité

NBA – Beef entre anciens des 2000s : « Jette ton joint, remonte ton putain de froc et va en cure »

L'ancien joueur NBA des Charlotte Bobcats, Stephen Jackson tente de défendre sur l'ancienne star des Washington Wizards, Gilbert Arenas
Jonathan Newton/The Washington Post

Si la NBA n’est aujourd’hui qu’amour et camaraderie selon certains, ses rivalités s’avéraient encore bien présentes il y a 20 ans. L’une d’elles a rejailli ces dernières heures, avec un échange par médias interposés on ne peut plus fleuri entre anciens adversaires… et coéquipiers.

Publicité

Dernière génération pouvant véritablement se prétendre dure à cuire d’après les fans de la vieille école, les joueurs des années 2000 emplissent aujourd’hui les médias US. Par exemple, Matt Barnes et Stephen Jackson animent depuis plusieurs années maintenant l’émission à succès All The Smoke. Le dernier épisode en date, avec pour invité Gilbert Arenas, a été le théâtre d’une longue tirade de l’Agent Zero au sujet… de Kwame Brown.

1st pick de la Draft 2001, l’ancien intérieur des Wizards et des Lakers n’a pas réalisé la carrière que beaucoup lui prédisaient à son arrivée dans la ligue. Loin de là. Considéré par beaucoup comme le plus gros bust de l’histoire, il a malgré tout été défendu par Hibachi, qui l’a côtoyé durant deux ans dans la franchise de la capitale.

Publicité

Tu débarques dans une équipe dont le GM est Michael Jordan, et ton idole est Michael Jordan. Nous, on le connait, MJ. On connait son caractère. Imaginez voir ce caractère s’abattre directement sur un gamin de 18 ans. Vous arrivez parmi ses pairs, mais vous n’en faites pas partie. Donc quand vous le ridiculisez devant ses pairs, il vous fait perdre votre confiance. Et quand je suis arrivé à D.C., Kwame n’avait plus la confiance.

Publicité

Ça aurait pu être un genre de Anthony Davis. On parle d’un gars de 2m11, qui était peut-être le 2ème joueur le plus rapide de notre équipe. Il avait des petites mains, donc il se comportait plus comme un arrière avec le ballon. Mais c’est plus le traumatisme de son arrivée dans la ligue qui l’a empêché d’exploser.



Des propos somme toute flatteurs pour Brown, puisque Arenas tente de rejeter la responsabilité de ses déboires sur Michael Jordan. Une version que Stephen Jackson n’a pas du tout souhaité gober, préférant livrer un discours beaucoup plus négatif sur l’ancien grand espoir de Washington. Ce à quoi ce dernier a répliqué quelques jours plus tard avec un message violent en direction de celui qu’il a côtoyé aux Hornets, en 2009-10.

Publicité




Les gars, je pense que vous devriez utiliser toute cette énergie pour régler de vrais problèmes, genre notre position et notre apparence en tant qu’hommes noirs. Et Stephen Jackson, peut-être que tu pourrais jeter ton joint, remonter ton putain de froc, enlever ton durag, et commencer à te comporter comme un homme adulte, plutôt que comme un sale gamin. Vas en cure.

Publicité

Je n’ai rien dit sur toi pendant toutes ces années, mais t’étais le bras droit de tous ces gars blancs. (…) T’es le pire. Tu parles comme si t’adorais le peuple noir ? Frérot, t’es le Noir le plus blanc que j’ai jamais vu. Donc vous ne m’avez pas atteint avec ça. Je ne sais pas qui vous paye pour que vous vous foutiez de moi, mais vous feriez mieux de trouver mieux à faire. (Stephen Jackson) : vas te faire aider.

Ambiance entre vieux partenaires de vestiaire. Compte tenu du franc parler de Jackson, et de celui visiblement tout aussi prononcé de Kwame Brown, toute cette histoire ne devrait pas en rester là.

Buzz NBA 24/24

Feed NBA 24/24