Publicité

NBA – Lavine et D-Lo dans le Flop 3 d’un terrible classement all-time !

Le meneur NBA des Minnesota Timberwolves, D'Angelo Russell, et l'arrière star des Chicago Bulls, Zach LaVine, sidérés par leur présence dans un terrible Flop 3 all-time
David Sherman

Une nouvelle fois absents des playoffs, Zach LaVine et D’Angelo Russell peinent à justifier leur statut de stars chez certains à cause de ces non-qualifications répétées. Cela leur vaut d’ailleurs une présence au sommet d’un terrible ranking historique.

Publicité

L’édition actuelle le prouve, la jeune génération ne craint plus de disputer pour la première fois les playoffs. Les Trae Young, Ja Morant et autres Deandre Ayton se régalent dans ces phases finales, malgré une expérience dans la ligue on ne peut plus limitée. Certains autres représentants de cette caste éprouvent cependant toutes les difficultés à s’y qualifier.

Parmi eux : D’Angelo Russell et Zach LaVine. À respectivement 25 et 26 ans, les deux hommes possèdent un bagage bien plus fourni que les talents ci-dessus. Pourtant, à eux deux, ils ne cumulent… qu’une seule apparition en postseason. Celle-ci remonte à la saison 2018-19, durant laquelle D-Lo avait porté ses Nets jusqu’au premier tour en tant que franchise player.

Publicité

Depuis, le temps a bien passé, et chacun a emprunté des trajectoires distinctes. Installé comme option numéro 1 de Chicago, LaVine attend impatiemment le réveil de la mythique organisation. Russell, lui, semble faire partie des bases du projet de reconstruction de Minnesota. Leur situation se révèle cependant similaire… en termes de bilan en carrière, parmi les pires pour des All-Stars dans l’histoire de la ligue.



  • Zach LaVine : 31.87 % (131-280)
  • Shareef Abdur-Rahim : 33.13% (275-555)
  • D’Angelo Russell : 34.26% (123-236)
  • Geoff Petrie : 35.65% (159-287)
  • Bob Kauffman : 35.81% (188-337)

Publicité




Un classement fort logiquement occupé par des joueurs ne présentant que peu de sélections au All-Star Game, et dont LaVine et Russell occupent donc deux des trois premières places. Tous deux peuvent cependant espérer grimper dans la hiérarchie, puisque leurs équipes semblent plutôt emprunter une pente ascendante que déclinante.

À noter, les 8ème et 9ème places de Julius Randle (37.67%, 168-278) et Nikola Vucevic (37.72%, 252-416), dont le pourcentage devrait lui aussi être rehaussé sur les années à venir. Même constat pour Devin Booker (38.89%, 157-252), 11ème, et dont les Suns sont a priori appelés à s’installer dans le gratin de l’Ouest sur les années à venir.

Publicité

Loin de leur prime, D’Angelo Russell et Zach LaVine ont encore le temps d’inverser cette fâcheuse tendance, et d’améliorer leur bilan en carrière. En attendant, ils figurent sur ce bien triste podium all-time.

En direct : toute l'actu NBA