NBA/FIBA – Strazel et Tchicamboud, les deux autres promesses

Les jeunes espoirs de l'équipe de France U19, Jayson Tchicamboud et Matthew Strazel, ont tapé dans l'œil des scouts NBA
FIBA (DR)

Dans l’ombre d’un Victor Wembanyama solaire lors du Mondial, Matthew Strazel (ASVEL) et Jayson Tchicamboud ont également signé de très solides performances sur le sol lituanien. De quoi taper dans l’œil des observateurs étrangers… et forcément des scouts US.

Publicité

Pas facile de se faire une place sous le feu des projecteurs, aux côtés d’un joueur de 2m18, et d’une envergure de 2m34. De par son profil de freak qui attire immédiatement l’œil, ainsi que la qualité de ses performances, Victor Wembanyama s’est logiquement attiré la lumière lors du Mondial U19. Un membre de Team USA est même allé jusqu’à le qualifier de « meilleur joueur du monde ».

Cependant, l’intérieur de 17 ans pouvait compter sur un supporting cast lui aussi ultra-talentueux, symbolisé par deux autres pépites de Jeep ELITE. Déjà habitués aux joutes du championnat français, et même aux rencontres européennes, Matthew Strazel et Jayson Tchicamboud n’ont pas laissé indifférents les experts étrangers.

Publicité

Jayson Tchicamboud et Matthew Strazel ont été ultra-solides, comme ils l’ont été durant tout le tournoi.



Membre de la rotation de l’ASVEL depuis deux ans maintenant, Strazel s’est placé en toute logique comme le leader du groupe de Frédéric Crapez. Meilleur passeur du tournoi (6.7 offrandes par match), le meneur de 18 ans a avant tout affiché de grosses qualités de meneur d’hommes, mais a aussi su inscrire des paniers importants lorsqu’il le fallait.

Publicité

Titulaire d’un rôle similaire à Strasbourg, Tchicamboud a quant à lui tenté de s’adapter en changeant de registre, sans voir sa production en pâtir. Précieux en défense grâce à son gabarit (1m95), il a lui aussi su alimenter de fort belle manière ses partenaires (4.6 passes par rencontre, 3ème meilleure moyenne de la compétition). Le site officielle de la FIBA en a même fait l’une des révélations du tournoi, gros compliments à l’appui.

Tchicamboud est venu dans ce tournoi en sachant que son coéquipier Matthew Strazel allait avoir besoin de toucher beaucoup de ballons par avoir un impact sur le jeu, mais il a tout de même trouvé le moyen de s’illustrer en jouant un rôle clé dans l’obtention de la place en finale de la France. Tchicamboud a profité de sa bonne taille pour un meneur pour impliquer les joueurs autour de lui. Il a été très efficace aux tirs, avec un taux de réussite de 60.0% et notamment un 7-sur-12 à trois points (58.3%). Seul ombre au tableau : son 55.6% aux lancers francs.

Publicité

Respectivement âgés de 18 et 19 ans, Matthew Strazel et Jayson Tchicamboud peuvent encore rêver d’un avenir en NBA. En attendant, ils risquent de faire le bonheur de leur équipe en Jeep ELITE sur la saison à venir.

Equipes de France Jeunes (M) NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA