Publicité

NBA – Gregg Popovich : « Je suis dévasté »

NBA Gregg Popovich dévasté
(DR)

Armée d’une escouade terrifiante, Team USA va débarquer aux Jeux Olympiques avec la ferme ambition de conserver sa couronne. Néanmoins, les derniers jours ont vu les tuiles s’enchaîner pour le groupe de Gregg Popovich. Celui-ci s’est d’ailleurs montré particulièrement dépité, suite à la dernière en date.

Publicité

Si les matchs de préparation ne se passent pas comme prévu pour Team USA, avec deux défaites face au Nigéria et l’Australie, on est loin de remettre en question sa future réussite à Tokyo. En effet, les JO vont voir débouler une équipe nord-américaine au niveau extrêmement relevé, avec des superstars telles que Kevin Durant ou encore Damian Lillard.

Malheureusement, l’un de ces cadors va finalement devoir rester à la maison… Comme l’a annoncé la fédération, Bradley Beal ne sera pas du voyage, en raison du protocole Covid-19. Un coup de massue terrible pour le guard des Wizards, qui allait disputer ses premiers Jeux. De quoi aussi dépiter profondément son sélectionneur Gregg Popovich, qui a été interviewé par NBC Sports :

Publicité

En ce qui concerne Bradley, je suis dévasté, comme nous tous. Depuis qu’il est tout petit, c’est son rêve. Il jouait très bien, il s’amusait en faisant partie de l’équipe qui développait une vraie alchimie, c’était une famille. Pour lui et sa famille, sa famille immédiate, c’est dévastateur. Nous nous sentons vraiment mal.



On sent bien le désarroi du tacticien des Spurs, qui comptait vraiment sur le deuxième meilleur scoreur de la saison (31.3 points par match). Il n’est d’ailleurs pas le seul à avoir exprimé publiquement sa déception, puisque Draymond Green a également été interrogé par le même média. L’intérieur des Warriors en a rajouté une couche, insistant notamment sur ce que Beal a perdu dans cette histoire :

Publicité




J’ai vraiment de la peine pour lui. Ça craint. S’engager pour les Jeux Olympiques, même si c’est une bonne chose, c’est un énorme engagement. Vous renoncez en gros à la moitié de votre été. L’opportunité de représenter son pays est un rêve que nous avons tous en grandissant. Voir cette opportunité s’envoler, on ne peut que compatir avec Brad.

Quoi qu’il en soit, il va désormais falloir trouver un remplaçant à l’arrière, afin de compléter l’escouade. Pourquoi pas Trae Young, qui a visiblement très mal pris sa non-sélection… Cela étant dit, cela ne devrait pas changer grand chose au statut de favori de Team USA, qui conserve malgré tout un roster surpuissant.

Publicité

Heureux à l’idée de disputer les JO, Bradley Beal n’est pas le seul à subir un énorme coup sur la tête, suite à son retrait forcé. Les réactions de Gregg Popovich et Draymond Green le montrent bien, le groupe de Team USA commençait à vraiment montrer des signes d’unité.

Bradley Beal Déclarations Gregg Popovich NBA 24/24 Team USA

Feed NBA 24/24