Publicité

NBA – LeBron révèle sa passion complètement improbable

DR

Malgré sa surexposition perpétuelle depuis plus de 18 ans, LeBron James parvient à conserver une part d’ombre… surprenante. Il en a justement révélé un morceau dernièrement, en dévoilant son amour pour un étonnant style musical.

Publicité

Après 18 ans passés dans le radar des paparazzi et autres journalistes, sa vie, même privée, ne devrait logiquement plus renfermer aucun secret. Pourtant, LeBron James réussit à conserver tant bien que mal quelques coulisses confidentiels de son quotidien. Ce n’est pourtant pas faute de partager régulièrement des scènes de son domicile, avec sa femme et ses enfants, sur ses réseaux sociaux.

Le King va même parfois jusqu’à filmer ses trajets vers le Staples Center pour ses fans avant ses rencontres. Généralement, il privilégie aux grands discours la musique qu’il diffuse dans sa voiture dans ces instants – généralement les dernières grosses sorties de rap US. Cependant, à la question posée par Mike Trudell pour connaitre quelque chose de surprenant à son sujet, il a avoué aimer un autre style, complètement différent.

Publicité

Vous savez quoi, c’est marrant que vous disiez ça, parce que j’adore la musique classique. Si par hasard, vous arrivez à ma hauteur à un feu rouge quand je ne suis pas dans ma voiture aux vitres teintés, vous pourriez me choper en train d’écouter du Beethoven ou du Mozart.

Alors ça, il était difficile de l’imaginer au vu des stories qu’il poste régulièrement sur son compte Instagram, ou même de ses fréquentations.



Grand ami de Drake, ou récemment aperçu en train de découvrir le nouveau projet des Migos, le Chosen One apprécie de temps à autre changer d’ambiance. Il lui arrive dès lors de délaisser temporairement les grosses basses et les punchlines énervées, pour les violons et les orchestres. Néanmoins, chaque type de musique est réservé à une situation bien précise selon ses dires, rapportés sur NBA.com.

Publicité




Avant les matchs, j’écoute de la musique qui fait un peu plus monter la tension. Ça varie, mais j’écoute beaucoup de hip hop hardcore. Que ce soit du Wu-Tang, du vieux DMX, du N.W.A., ou même du Eminem quand il était au sommet. J’entre dans un mode complètement différent. Je ne suis plus le LeBron père au foyer avec ses enfants quand j’entre dans ce mode. Je suis là, genre « Écartez-vous de mon chemin, je suis prêt pour la guerre. »

À l’instar du commun des mortels, LBJ a donc lui aussi des playlists « Détente », et d’autres type « Workout » beaucoup plus entrainantes et motivantes. Dommage, le fait de l’imaginer s’échauffer sur les parquets de la ligue avec du Bach dans ses écouteurs nous aurait bien amusé.

Publicité

LeBron James le confesse enfin, il aime de temps à autre apprécier une bonne symphonie de Beethoven, ou un concerto de Mozart. Hâte de le croiser dans un bouchon pour observer un tel tableau.

Déclarations LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24