Publicité

NBA – La fois où Karl Malone lâchait son 5 all-time… et dégommait Michael Jordan !

NBA Karl Malone tacle MJ
NBAE/ DR

Parmi les meilleurs ailiers fort de l’histoire, Karl Malone était également connu pour être un joueur bien caractériel. Il lui arrivait aussi de trash-talker violemment, même en dehors des parquets. Il avait notamment saigné Michael Jordan il y a quelques années, au moment de révéler son cinq majeur all-time !

Publicité

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Karl Malone est bien placé pour parler de la NBA. Deuxième meilleur scoreur de l’histoire, 25 points et 10 rebonds de moyenne en 19 saisons… On parle clairement d’une légende. Il est donc normal qu’on l’interroge sur son cinq majeur, comme lors de son passage au Dan Patrick Show en 2013 :

Publicité

Ok, je ne vais pas en faire partie. Dans mon cinq majeur all-time, je dois avoir Wilt Chamberlain au pivot, je dois avoir John Stockton comme meneur de jeu, je dois avoir LeBron James. Je vais mettre LeBron James au poste d’ailier fort. Il pourrait être un adversaire difficile… Et puis, je dois mettre Oscar Robertson à mon poste d’arrière.



Jusqu’ici, le Mailman nous donne là un line-up certes peu habituel, mais composée de joueurs finalement légendaires. On notera d’ailleurs le clin d’oeil à Stockton, avec qui a formé un duo mythique à Utah. En revanche, pourquoi mettre le King au poste 3 ? C’est simple, Malone avait quelqu’un d’autre en tête à cette position… Et il profite de l’occasion pour adresser un gros tacle à Michael Jordan !

Publicité




Mon derniers gars… Je vais choquer tout le monde. Je dois mettre Scottie Pippen au poste d’ailier. Laissez-moi vous dire pourquoi. Scottie Pippen a mené l’équipe des Bulls dans toutes les catégories statistiques quand il était là, sans Michael Jordan.

Aoutch, ça pique ! L’ancien Jazzman n’avait visiblement pas pardonné à MJ son interception en 1998, lors des Finales entre les Bulls et Salt Lake City. Néanmoins, Il est vrai que Pippen fut énorme en 1994 et 1995, lors que Jordan était dans sa première retraite. Avec notamment 22 points, 8 rebonds et plus de 5 passes de moyenne, il avait très bien repris la casquette de franchise player, même si les résultats collectifs furent moindre. De là à mettre His Airness de côté ?

Publicité

Les rivalités entre légendes NBA vont parfois bien au delà des terrains, et Karl Malone était visiblement encore chafouin que Jordan l’ait empêché de gagner un titre. L’occasion était trop bonne de le tacler, à priori !

Feed NBA 24/24