Publicité

NBA/JO – La phrase amère de Damian Lillard après le carton d’Evan Fournier

NBA Lillard régait après la victoire des Bleus
DR

En perdant face à l’Équipe de France, Team USA s’est mis dans l’embarras d’entrée de jeu, dans ces JO. La déception était donc logiquement énorme parmi l’armada de superstars. Damian Lillard a notamment lâché une décla sans appel vis-à-vis du gros match d’Evan Fournier.

Publicité

Comme quoi, être favori ne garantit pas la victoire… Bien décidés à se venger de la défaite subie lors du Mondial 2019, les joueurs de Team USA sont pourtant à nouveau tombés face à l’Équipe de France, alors qu’ils ont mené une bonne partie de la rencontre. Malheureusement pour eux, ils ont subi la colère d’un Evan Fournier incandescent, auteur de 28 points et du tir à trois points qui a finalement fait craquer le mastodonte du basket :

Publicité

Le plus frustrant pour les hommes de Gregg Popovich, c’est que Fournier est loin d’être un cador absolu de la balle orange, même s’il est un solide titulaire en NBA. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Damian Lillard, interviewé après le match. Le meneur des Blazers a notamment expliqué que la façon de jouer des athlètes FIBA différait complètement de ce dont il a l’habitude dans la grande ligue :



On connaît ces gars parce qu’on les joue chaque soir en NBA, et pourtant ils sont complètement différents lorsqu’ils jouent pour leur pays. Ils ont plus de liberté, et le niveau de confort est évident pour eux. Donc on s’est mis dans une situation difficile, et ils ont fait des jeux pour gagner.

Publicité




Il est vrai que si les Américains sont souvent très chauds pour jouer les JO, ils ne le sont que rarement pour les autres compétitions internationales. Pour eux, la meilleure compétition reste après tout la NBA… La situation est différente pour les joueurs estampillés FIBA, beaucoup d’entre eux enchaînant les matchs en sélection après la saison en club. Pour des gars comme Fournier, c’est l’occasion parfaite de représenter leur pays, un honneur pour eux.

Du coup, le facteur motivation est beaucoup plus intense qu’aux États-Unis, d’autant que les joueurs de Team USA doivent en plus composer avec des règles un peu différentes (temps de jeu réduit, pas de goaltending, etc.). Et comme ils sont considérés traditionnellement comme l’équipe à abattre, l’envie de performer à fond n’en est qu’intensifiée… ce à quoi Lillard & co. n’étaient visiblement pas prêts.

Publicité

Clairement, on peut sentir la frustration de Damian Lillard après la défaite. On ne serait pas étonné qu’il fasse des cauchemars de Vavane pendant quelques jours…

Feed NBA 24/24