Publicité

NBA – Michael Jordan regrette : « C’est la seule chose que je changerais dans The Last Dance »

Michael Jordan est le propriétaire des Charlotte Hornets
(DR)

Immense succès en marge du hiatus de la ligue, durant le printemps 2020, The Last Dance a reçu les félicitations des critiques et d’une bonne partie des observateurs. Pourtant, Michael Jordan nourrit un regret par rapport au docu-série, concernant l’un de ses anciens coéquipiers aux Bulls.

Publicité

La planète NBA recherchait désespérément un passe-temps, privée de son occupation favorite en pleine période de pandémie. Elle l’a trouvé sur la plateforme Netflix, et est resté tenue en haleine durant plus d’un mois, au fur et à mesure que les 10 épisodes étaient mis à la disposition du grand public. The Last Dance a ainsi rythmé les semaines des fans de la ligue au cours du printemps 2020, pendant que les superstars attendaient la fin du fameux hiatus.

Le docu-série événement, qui retrace le parcours des Bulls sur la saison 1997-98, et plus largement la carrière de Michael Jordan, n’a rien souhaité mettre de côté. Il revient évidemment en long et en large sur les exploits de His Airness, mais aussi sur ceux de tous ses anciens coéquipiers à Chicago. Tous, ou presque. Impossible, en effet, d’y retrouver ceux de l’ex-pivot, Luc Longley.

Publicité

Pièce inamovible du starting five de Phil Jackson, le géant australien ne possède pourtant que peu de « temps d’antenne », et n’a tout simplement pas fait l’objet d’une interview pour le programme. Interrogé dernièrement par Australia News, il n’a pas caché son amertume au moment de découvrir cette particularité.

Assis là, sur mon canapé, à regarder épisode après épisode dans lesquels je n’étais pas… Ouais, j’étais énervé par rapport à ça.



Ce choix éditorial avait de quoi surprendre, concernant l’une des pièces maitresse du roster de Chi-Town lors du deuxième three-peat. Même Steve Kerr s’est montré étonné, et désolé pour son partenaire d’antan.

Je sais que ça l’a blessé. Je l’ai regardé avec mes enfants, et j’ai souvent pensé à l’absence de Luc dedans, à quel point ça pouvait le toucher, et je me sens mal pour lui.

Publicité




Il y a quelques mois, le directeur de production, Jason Hehir, expliquait qu’un déplacement en Australie, où réside aujourd’hui Longley, pour recueillir ses propos aurait demandé un gros sacrifice financier. Sacrifice qu’il n’a pas souhaité réaliser. Pour Australian Story, Jordan reconnait cependant qu’il aurait finalement aimé voir Longley obtenir la reconnaissance qu’il mérite.

Je peux comprendre pourquoi les Australiens peuvent dire : « Alors, pourquoi vous n’avez pas inclus Luc ? » On aurait probablement dû. Et en y repensant, si je pouvais modifier quoi que ce soit, c’est sûrement la seule chose que je changerais.

Malheureusement pour les fans australiens, pour Longley et pour MJ, le mal est d’ores et déjà fait. À noter que Mike ne tente pas de faire pareille amende honorable envers Scottie Pippen, qui s’est pourtant lui aussi plaint du traitement qu’il a pu recevoir dans TLD.

Publicité

Plus d’un an après, Michael Jordan reconnait volontiers qu’il aurait dû offrir un plus gros coup de projecteur à Luc Longley. Le pivot australien, lui, ne semble toujours pas avoir digéré ce snob.

Déclarations Michael Jordan NBA 24/24 The Last Dance

Feed NBA 24/24