Publicité

NBA – Le rôle de Killian Hayes après l’arrivée de Cunningham révélé !

NBA Cade Cunningham réagit à la Lottery
Jamie Squire/ DR

Arrivé en grandes pompes aux Pistons il y a un an, Killian Hayes voit déjà un sérieux concurrent débarquer, en la personne du 1st pick de la Draft 2021, Cade Cunningham. Doit-il s’inquiéter pour sa place dans la hiérarchie de la franchise ? Dwane Casey a répondu à la question chaude.

Publicité

En tant que 7ème pick, l’attente qui l’entourait se voulait forcément importante. Joueur français drafté le plus haut dans l’histoire, Killian Hayes a cependant eu du mal à assumer ce statut. La faute à une blessure contractée rapidement dans sa saison rookie, qui l’a privé d’une bonne partie de la campagne régulière. Auteur d’un retour relativement timide suite à cela, le jeune meneur se savait menacé.

En effet, le 1er choix de Draft obtenu par ses Pistons signifiait implicitement l’arrivée d’un nouveau top-prospect à son poste. Au final, c’est sur le grand espoir Cade Cunningham que les dirigeants de Detroit se sont positionnés. Cela veut-il dire que Hayes devra désormais se contenter d’une place sur le banc ? Dwane Casey a rassuré son jeune protégé tricolore, dans des propos rapportés par Rod Beard du Detroit News.

Publicité

Je ne vais pas mettre un ordre entre Cade et Killian. Tous les deux, ce sont les options 1A et 1B. Ils peuvent tous les deux remonter le ballon, mettre en route l’attaque, et utiliser le pick-and-roll. Ce qu’on veut, c’est essayer de jouer un basket sans véritable postes avec ces deux joueurs. Je pense qu’on va se créer des problèmes en disant, « Lui est un meneur, et lui est un arrière. »



À première vue, il semblerait donc que le technicien n’écarte pas Hayes du starting five dans ses plans d’avant-saison. Il estime ainsi que les deux manieurs de ballon pourront cohabiter sur un terrain, et ne pas se marcher dessus lorsqu’il s’agira d’assurer le playmaking de leur équipe. Casey va même jusqu’à donner un ascendant au Frenchie, grâce à une particularité sur laquelle ne peut pas encore s’appuyer Cunningham.

Publicité




Là où Killian a un avantage à l’heure actuelle, c’est qu’il a un an d’expérience de plus dans les jambes, à se faire malmener en NBA. La physicalité, la vitesse et la force avec lesquelles il joue sont exceptionnelles actuellement. Ce n’est pas un produit fini et ça se voit, et je pense qu’il a tiré beaucoup de leçons par rapport à ça l’an dernier. Et c’est quelque chose que Cade et que tous les autres rookies vont devoir assimiler, la difficulté de la NBA.

Un discours qui permet de se rassurer quant à l’avenir immédiat de l’ancien Choletais, mais qui devra être suivi d’actes allant en ce sens. La première sortie des Pistons en Summer League, ce dimanche face au Thunder, devra dès lors être scrutée à ce titre. Elle permettra ainsi de voir si Hayes et Cunningham sauront se partager les tâches, et peuvent envisager une cohabitation sur la suite de la saison.

Publicité

Loin d’être relégué au second plan par Dwane Casey, Killian Hayes peut donc toujours espérer occuper le rôle de meneur starter cette saison. Le tout, en ne freinant pas la progression tant attendue de Cade Cunningham.

Detroit Pistons Killian Hayes Les Français (NBA) NBA 24/24

Feed NBA 24/24