Publicité

NBA – La masterclass des Suns pour transformer Chris Paul… en 3 joueurs !

Du jamais vu en plus de 55 ans pour Chris Paul en playoffs ! NBA
(DR)

Au sortir d’une participation aux Finales aussi cruelle qu’encourageante, les Suns ont vite dû se pencher sur la situation contractuelle de Chris Paul. Au bout du compte, les dirigeants de Phoenix ont habilement manœuvré dans ce dossier, puisqu’ils ont récupéré pas moins… de 3 joueurs dans leurs opérations !

Publicité

Avant de penser à faire mieux que leur remarquable parcours sur la saison 2020-21, ils devaient déjà s’assurer de conserver l’élément clé de cette folle aventure en playoffs. Finalistes en titre, les Suns voyaient la menace d’un départ de Chris Paul planer sur leur intersaison. Plutôt que d’honorer sa player option pour l’exercice à venir, le meneur de 36 ans préférait assurer sa situation financière sur le long terme.

Conscient de son immense apport dans l’équipe depuis son arrivée, ses supérieurs ont donc sorti le chéquier pour éviter la catastrophe. Désormais titulaire d’un énorme contrat portant jusqu’en 2025 – soit jusqu’à ses… 40 ans – le Point God a de quoi se réjouir. Le front office de Phoenix aussi, puisque les économies réalisées pour la campagne 2021-22 ont permis à la franchise de réaliser de jolies emplettes sur le marché !

Publicité



La player option originelle de Chris Paul pour la saison 2021-22 : 44.211.146$

Les salaires cumulés de Chris Paul, Landry Shamet & Cameron Payne en 2021-22 désormais : 41.068.342$

En plus de maintenir leur leader dans l’Arizona, PHX a ainsi été en mesure de faire de même avec le convoité Cameron Payne, mais aussi d’attirer Landry Shamet sur place !

Publicité




Certes, le recrutement de l’ancien shooteur de Brooklyn a été effectué via un trade, envoyant Jevon Carter et Day’Ron Sharpe aux Nets. Néanmoins, le même type de comparaisons peut être réalisé avec d’autres free agents signés par les Suns. Par exemple, le total des émoluments de Chris Paul, Cameron Payne, Elfrid Payton et JaVale McGee, dorénavant tous coéquipiers, s’élève simplement à… 42.181.235 dollars.

Bien sûr, le GM James Jones pourrait regretter ce move d’ici quelques années, si CP3 venait à ne plus justifier son gros salaire au moment d’atteindre la quarantaine. Mais pour l’instant, sa seule préoccupation était bel et bien de constituer un roster capable de faire mieux que celui de la saison passée. Au vu des différentes retouches apportées, il peut considérer sa tâche accomplie.

Publicité

Plus coûteux sur le long terme, le nouveau contrat de Chris Paul permet toutefois aux Suns de voir grand pour les mois à venir. Le tout, avec un chef de meute toujours au sommet de sa forme.

Feed NBA 24/24