Publicité

NBA – La terrifiante mort de Bison Dele, coéquipier de Michael Jordan aux Bulls

Bison Dele et Michael Jordan, tragique histoire
DR

Journeyman respectable et membre des Bulls lors du titre de 1997, Bison Dele a connu un des destins les plus tragiques de l’histoire du basket. Une macabre histoire, méconnue, que nous avons choisi de vous narrer.

Publicité

Drafté avec le 10ème pick en 1991, Bryan Williams (devenu Bison Dele en 1998 en hommage à son héritage amérindien) était ce qu’on appelle un bon joueur de NBA, lui qui a tourné à 11 points et 6 rebonds de moyenne en carrière. Son fait marquant, évidemment, reste d’avoir été membre des Bulls lors de la saison 1996-1997, couronnée d’une bague de champion.

Apprécié du vestiaire de Chicago, Dele a ensuite filé à Détroit, où il a signé deux belles saisons avant de subitement raccrocher les sneakers à 29 ans, en 1999. La raison ? Pas franchement passionné par la balle orange et le rythme de vie de la ligue, le pivot avait estimé avoir gagné assez d’argent pour vivre paisiblement le restant de ses jours. Mais ceux-ci ont vite pris fin, et tragiquement…

Publicité

A la Boris Diaw, Bison Dele avait une passion pour les grands voyages, dans les airs mais surtout sur mer. Il avait d’ailleurs fait l’acquisition d’un catamaran, baptisé Hukuna Matata, pour faire le tour du monde des océans. Le 6 juillet 2002, Dele, sa petite amie Serena Karlan, son frère Miles Dabbord, et un skipper, sont partis de Tahiti pour une croisière. Le 8 juillet, les derniers appels satellites en provenance des portables ont été enregistrés.

12 jours plus tard, le 20 juillet 2002, Miles Dabbord est revenu sur la terre ferme… seul. Les suspicions ont rapidement fait poindre la piste de sa culpabilité, et en septembre, la police a arrêté le frère de l’ancien champion NBA pour l’interroger. Il a été révélé à cet instant qu’il avait falsifié la signature de Dele pour acheter 152.000 dollars de bijoux, utilisant le passeport de l’ex-Bull. Il s’était ensuite installé à Mexico.

Publicité

Tous ces éléments ont évidemment poussé les forces de l’ordre à creuser l’enquête, et à raison : toujours en septembre, la police a retrouvé le Hukuna Matata échoué sur une plage de Tahiti, la plaque retirée et des impacts de balle de revolver masqués. Autour de la même période, Dabbord a appelé sa mère, lui disant qu’il n’aurait jamais fait de mal à son frère et ne pourrait pas survivre en prison.



Le FBI s’est saisi du dossier, avec la conclusion suivante : Bison Dele, sa petite amie et le skipper ont été tués par Dabbord, puis jetés par dessus bord dans l’océan Pacifique, rendant la possibilité de retrouver les corps quasi-nulle.

Publicité




Quelques jours plus tard, le suspect a fait une overdose volontaire d’insuline, qui a entrainé un coma et son décès par suicide le 27 septembre 2002. Dans ses dépositions à la police, il avait affirmé que lui et son frère s’étaient battus, et que Serena Karlan avait été malencontreusement frappée et tuée en tombant sur le bateau. Quand le skipper, en panique, a voulu donner l’alerte par satellite, Dabbord l’a tué. Il affirme avoir ensuite abattu son frère en légitime défense, avant de se débarrasser des corps.

La version douteuse de l’histoire ne peut évidemment désormais plus être infirmée ou confirmée, puisque les 4 protagonistes sont décédés. De toute évidence, il s’agit plutôt d’un acte prémédité de la part de Dabbord, qui était connu pour ses relations parfois explosives avec son frangin.

Publicité

Cette véritable histoire d’Abel et Caïn demeure à ce jour une des tragédies personnelles les plus marquantes de l’histoire de la NBA. Bison Dele avait 33 ans au moment de sa mort.

Pensant profiter d’une retraite faite de voyages et d’excursions autour du globe, l’ancien coéquipier de Michael Jordan a été la victime de son propre frère. Une bien macabre fin.

Chicago Bulls Michael Jordan NBA 24/24

Feed NBA 24/24